Culture

Les maths nous aident à choisir le meilleur Pokémon

Temps de lecture : 2 min

Salamèche, Carapuce et Bulbizarre jouant à la DS. Ixxogu via Deviant Art CC License by.

Qui n’a pas vécu ce long moment d’hésitation dans le laboratoire du professeur Chen face à ces Pokéballs? Impassible, le scientifique demande au jeune dresseur que nous incarnons de choisir entre Bulbizarre, le Pokémon plante; Carapuce, le Pokémon eau et Salamèche, le Pokémon feu. Grâce à une analyse mathématique, Kyle Hill, du magazine Scientific American, nous révèle qu’il fallait choisir Carapuce.

Au premier abord, les trois Pokémons ont pourtant des statistiques plus ou moins similaires. Chacun est spécialisé dans un domaine (Bulbizarre fait plus de dommages spéciaux, Salamèche est plus rapide alors que Carapuce peut encaisser plus de dégâts) mais le total de leurs points de caractéristiques ne varie que de 4 au maximum (253 pour Bulbizare contre 249 pour Salamèche) avant de devenir strictement le même dès lors qu’ils évoluent.

C’est en comparant la difficulté rencontrée au cours du jeu en affrontant les 8 différents champions d’arène de Kanto et les 4 membres de Ligue Pokémon que Kyle Hill est parvenu à trouver un Pokémon qui se démarquait des autres.

Message à caractère informatif: «Les pokémons électriques ne supportent pas l'eau!»

Car ce qui fait la différence dans Pokémon, ce sont vos adversaires. Même surpuissant, un Pokémon peut se révéler complètement inefficace contre un type d'adversaire. Bulbizarre est ainsi bien plus content de se battre contre l’Onix de Pierre, champion de la première arène, que Salamèche.

Carapuce, Pokémon de classe internationale. Deal with it!

Au final, le grand gagnant est Carapuce. Le Pokémon aquatique se démarque des deux autres Pokémons par sa constance, efficace aussi bien en attaque qu’en défense. Mais surtout, il ne faut pas oublier que c’est celui qui a le plus de classe, le choisir a donc un autre avantage.

Les joueurs ayant participé au grand sondage du site IGN ne seront pas forcément d’accord avec ce choix puisque pour eux, Dracofeu (évolution ultime de Salamèche), est le meilleur Pokémon parmi les 649 alors listés (ils sont désormais 718 avec Pokémon X/Y, sortis le 12 octobre 2013). Beau joueur, Tortank (évolution finale de Carapuce) occupe tout de même la troisième marche du podium.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

En plus d’être le meilleur Pokémon de départ scientifiquement parlant, Carapuce a su rester humble en évoluant. Quelle classe tout de même.

Newsletters

«West Side Story»: Steven Spielberg désespère de l'Amérique, en chantant

«West Side Story»: Steven Spielberg désespère de l'Amérique, en chantant

Le remake de la comédie musicale d'il y a 60 ans retrouve le tonus du show de l'époque tout en procédant à de multiples ajustements, pour proposer une vision d'ensemble bien différente.

«Lorsqu'elles disent “non”, les femmes pensent “oui”»: le déni du consentement, une tradition bien ancrée

«Lorsqu'elles disent “non”, les femmes pensent “oui”»: le déni du consentement, une tradition bien ancrée

La résistance des femmes aux assauts sexuels des ces messieurs a longtemps été perçue comme un acte feint, destiné à pimenter le jeu érotique et à flatter la force masculine.

Aux Trans Musicales, la musique résonne aussi en prison

Aux Trans Musicales, la musique résonne aussi en prison

Une trentaine de détenus du centre pénitentiaire de Vezin-Le-Coquet, près de Rennes, ont pu vivre à leur manière la 43e édition du festival.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio