Culture / Culture

Quand Wes Anderson rend hommage à «Star Wars»

Temps de lecture : 2 min

A gauche, «Star Wars», à droite, «La Vie aquatique». Extrait d'une vidéo de Matt Zoller Seitz.
A gauche, «Star Wars», à droite, «La Vie aquatique». Extrait d'une vidéo de Matt Zoller Seitz.

Matt Zoller Seitz est un critique bien connu des cinéphiles américains: il est rédacteur en chef du site RogerEbert.com —du nom du défunt critique— et a été récompensé pour ses travaux sur le cinéma. Il a même compté parmi les finalistes pour le prix Pulitzer de la critique.

Il vient de publier un livre, intitulé The Wes Anderson Collection, qui était déjà adapté d’un documentaire, et dont il a de nouveau tiré des essais vidéos. Ils sont mis en ligne depuis la mi octobre, un par un, sur RogerEbert.com

Dans la quatrième de ces vidéos, consacrée à La Vie Aquatique, Matt Zoller Seitz révèle qu’Anderson était un fan de Star Wars étant plus jeune. Mais surtout que La Vie Aquatique, univers créé à partir de rien, comme un univers de science-fiction, explique-t-il, contient une scène hommage à Star Wars.

Mais il vaut mieux pour les fans de la franchise que Wes Anderson s’en tienne à des scènes hommage. S’il devait réaliser un Star Wars, cela donnerait peut-être quelque chose dans le goût de ce qu’avait imaginé l’humoriste Conan O’Brien en 2012…

En attendant de savoir si The Grand Budapest Hotel, prochain film du réalisateur texan, comptera ou non des références à Star Wars, vous pouvez déjà regarder la bande-annonce. Et dévorer la série d'essais vidéos.

Charlotte Pudlowski Rédactrice en chef de Slate.fr

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters