CultureCulture

Un nouvel Astérix: la colère de la fille d'Uderzo

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 18.10.2013 à 11 h 07

Albert Uderzo, à Paris le 8 octobre 2009. REUTERS/Charles Platiau

Albert Uderzo, à Paris le 8 octobre 2009. REUTERS/Charles Platiau

«Beaucoup d’entre vous qui me lisent me demandent quelle est ma position face [à la sortie du 35e album des aventures d’Astérix», écrit sur son blog Sylvie Uderzo, fille d’Albert, «sœur d’Astérix» comme elle se présente. «C’est un flot d’émotions qui me submerge». D'émotions pas très positives.

Car la fille du co-créateur des aventures d’Astérix s’oppose à ce que le héros ait de nouveaux auteurs. «Quoique que l’on fasse, quoique l’on me dise, il sera difficile de remplacer les auteurs à l’origine de cette grande histoire de la BD», soutient-elle. «L’alchimie entre ces deux hommes était unique, tant sur le plan humain que sur le plan professionnel». Et selon elle, les nouveaux auteurs ne pourront que poursuivre une pâle imitation «sans prise de risque» ou «parce qu’ils ont du talent, ils finiront par détourner l’œuvre originale. Quelle est la bonne solution? La mienne était plutôt radicale. Plus d’Astérix après mon père. Car c’est bien lui qui m’avait fait promettre il y a des années et ce jusqu’à il y a 5 ans: "Après moi, tu pourras faire ce que tu veux sauf des nouveaux albums".»

Sylvie Uderzo s’exprime ainsi alors qu’elle est en plein conflit judiciaire avec son père depuis plusieurs années – et qui vient de rebondir à l’automne. En septembre 2013, elle a porté plainte contre l’expert-comptable de père, l’accusant de «faux témoignage».

Ce rebondissement n’en est qu’un parmi d’autres depuis 2007, date à laquelle Sylvie Uderzo et son mari, rappelle Culture Box, sont remerciés par les éditions Albert René, alors chargé des albums d'Astérix conçus après le décès de René Goscinny. La société est ensuite rachetée par à Hachette. «Sylvie Uderzo refuse de vendre ses parts. Elle s'oppose à la transaction et  ne comprend pas que son père autorise l'éditeur du groupe Lagardère à poursuivre les aventures du Gaulois après sa mort», écrit le site.
 
Elle cède finalement et, en 2011, porte plainte contre X pour abus de faiblesse. «Elle assure que certains membres de l'entourage d'Albert, âgé aujourd'hui de 86 ans, profitent de son état de santé pour abuser de ses largesses et influer sur la gestion de son oeuvre et de sa fortune.» L’enquête conclut qu’il n’en est rien et qu’Uderzo père est très en forme. Mais entendu dans l’affaire, l’expert-comptable aurait menti selon la fille, pour empêcher la procédure d'aboutir. D’où la plainte déposée en septembre.
 
En attendant, le nouvel album, Astérix chez les Pictes, sort le 24 octobre.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (740 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte