Culture / Culture

Kumar Pallana, Pagoda de «La Famille Tenenbaum», est mort

Temps de lecture : 2 min

Kumar Pallana dans le rôle de Pagoda dans La Famille Tenenbaum de Wes Anderson. Raul Altamirano via Youtube.
Kumar Pallana dans le rôle de Pagoda dans La Famille Tenenbaum de Wes Anderson. Raul Altamirano via Youtube.

Triste nouvelle, annoncée dans la soirée du 10 octobre. Le comédien Kumar Pallana est décédé à l’âge de 94 ans. Son fils Dipak l'a confirmé sur Facebook. Kumar Pallana, qui aurait eu 95 ans en décembre, s’est surtout fait connaître pour une série de petits rôles (cultes) dans les films de Wes Anderson, rappelle AV Club. Le plus connu, celui de Pagoda dans La Famille Tenenbaum, fidèle serviteur de Royal (Gene Hackman), et ancien tueur à gages à Calcutta.

Il a aussi joué quelques scènes dans Bottle Rocket et Rushmore. On l’a retrouvé hors de l’univers de Wes Anderson dans Le Terminal de Spielberg ou Another Earth.

Voici un montage de ses répliques dans La Famille Tenenbaum:

Né en 1918 dans l’Inde coloniale, la vie de Kumar Pallana aurait facilement pu être mise en scène par Wes Anderson lui-même. Enfant, il voulait devenir chanteur, «mais ça n’a pas marché (rires)» explique-t-il dans une interview fleuve accordée en mars 2003 à Eli Horowitz pour le Believer. Son père était vendeur de voitures, et voulait que son fils se lance dans les affaires, avant de perdre fortune et statut social pendant la lutte pour l’indépendance. Kumar rêve d’une autre vie, mais n’a pas les moyens d’aller à l’école.

Jongleur (assiettes chinoises ou sabres), magicien ou équilibriste, il vit de son art un peu partout dans le monde, avant de s’installer à Dallas, au Texas, pour y finir tranquillement ses vieux jours. Difficile d’exercer dans l’Amérique des années 1950, explique-t-il dans une interview citée par le Dallas Morning News:

«Je suis arrivé aux Etats-Unis en 1946. A l’époque, les studios de cinéma étaient totalement fermés aux Indiens.»

«Kumar of India» (c’est son nom de cirque) fait quelques apparitions dans des émissions pour enfants comme le Mickey Mouse Club (1956) ou Captain Kangaroo (1961), avant d’apparaître sur le grand écran dans les années 1980.

C’est à Dallas que Wes Anderson et Owen Wilson le découvrent, alors qu’il donne des cours de yoga et sert des plats indiens au Cosmic Cup (devenu Cosmic Cafe), appartenant à son fils Dipak –qui a aussi joué dans les films du réalisateur texan. Wes Anderson et les frères Wilson y jouaient régulièrement aux échecs et au poker.

Caroline Piquet

Newsletters

«Dernier amour», une adaptation extrêmement juste de Casanova

«Dernier amour», une adaptation extrêmement juste de Casanova

Le nouveau film de Benoît Jacquot s'inspire des «Mémoires» de Casanova pour laisser éclore un très beau portrait de jeune femme.

Supprimer Michael Jackson des «Simpson» est une erreur

Supprimer Michael Jackson des «Simpson» est une erreur

La Fox a escamoté l'épisode des «Simpson» qui parlait de la star, illustrant la tendance récente à se débarrasser purement et simplement d'œuvres devenues trop gênantes.

Trop de livres tue le livre

Trop de livres tue le livre

[BLOG You Will Never Hate Alone] À l'idée de publier un roman à la rentrée prochaine, j'ai par avance le vertige en songeant à tous les autres qui paraîtront en même temps.

Newsletters