Culture

A l'Assemblée, un débat lyrique sur le prix du livre et Amazon

Temps de lecture : 2 min

Paris Bookstore Chaotic Beauty / Colin Mutchler via Flickr CC License by.
Paris Bookstore Chaotic Beauty / Colin Mutchler via Flickr CC License by.

L’Assemblée nationale a adopté en première lecture, jeudi 3 octobre, une proposition de loi UMP visant à empêcher les sites de vente en ligne de proposer la livraison gratuite de livres.

Dans sa version initiale, ce texte prévoyait que les sites de vente en ligne pouvaient appliquer le rabais de 5% sur le «prix éditeur» prévu par la loi Lang, mais ne pouvaient pas inclure dans ce prix le tarif de livraison; dans sa version finale, durcie par le gouvernement, le site sera obligé de pratiquer le prix éditeur et ne pourra appliquer le rabais de 5% sur ce prix que sur le montant des frais de livraison.

Concrètement, cela signifie que, quand il proposera un livre commercialisé au prix éditeur de 20 euros, un site de vente en ligne comme Amazon, contre qui le texte est explicitement tourné, devra le vendre 20 euros. Il pourra seulement appliquer un rabais de 1 euro (5% du prix éditeur) sur le montant des frais de livraison qu’il appliquera en plus.

Loin de ces froids calculs, le débat dans l’hémicycle sur le sujet a apparemment inspiré les députés, si l’on en juge par les propos tenus. Petit verbatim thématique.

  • Cette loi que le monde entier nous envie. «La loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre, dont M. le rapporteur a eu l’amabilité d’affirmer qu’elle était désormais inscrite dans notre patrimoine national; on pourrait même dire qu’elle est inscrite au patrimoine de l’humanité, puisqu’elle essaime dans beaucoup de pays dans le monde» (Aurélie Filippetti, ministre de la Culture). Au chapitre lyrisme, le premier accessit va à la députée PS de Corrèze Sophie Dessus: «Il y a des jours et des nuits où, dans cette enceinte, il peut y avoir des moments de grâce, comme seule la culture peut en apporter; et il me semble qu’aujourd’hui, nous allons en partager un.»
  • Un débat durassien. «Depuis 1981, et même depuis 2011 et le vote sur la loi relative au prix du livre numérique, des évolutions technologiques ont modifié la façon dont les livres sont vendus. Là encore, il ne s’agit pas de nous y opposer; ce serait d’ailleurs vain, ce serait un barrage contre le Pacifique.» (Aurélie Filippetti)
  • Il faut toujours flatter sa ministre. «L’écrivaine de talent que vous êtes, madame la ministre…» (Patrick Bloche, président PS de la commission des affaires culturelles et de l’éducation). Aurélie Filippetti est notamment l’auteure de deux romans, Les Derniers Jours de la classe ouvrière (2003) et Un homme dans la poche (2006).
  • La télévision, c'est mal. Les librairies, elles, sont «un merveilleux remède contre la solitude, un lien qui rattache à la vie, notamment pour les personnes malades, celles qui peuvent connaître des difficultés de locomotion, ou encore celles qui ne sont pas décidées à s’abrutir devant la télévision» (Yannick Favennec, député UDI de Mayenne).
  • Amazon=Apple. «Les commerçants en ligne qui vendent des livres comme ils vendent des chargeurs de portables…» (Thierry Braillard, député PRG du Rhône).
  • Les algorithmes? Quels algorithmes? «Quiconque a acheté des livres sur Amazon […] sait que, contrairement à une librairie traditionnelle, si l’on y vient sans idée précise de ce qu’on veut lire, on a de fortes chances de repartir avec un best-seller ou une nouveauté de la rentrée littéraire», a lancé le rapporteur du texte, l'UMP Christian Kert. La députée EELV Isabelle Attard lui a répliqué «qu’une [des] plus grandes forces [d'Amazon] est d’avoir mis en place un système de recommandation très performant. Plus vous naviguerez sur le site, plus les recommandations seront précises et pertinentes»

J.-M.P.

Newsletters

La grève qui s'annonce pourrait mettre Hollywood à genoux

La grève qui s'annonce pourrait mettre Hollywood à genoux

Elle devrait être massive et pourrait durer des lustres.

«Le Dernier Duel», récit moderne d'un viol médiéval

«Le Dernier Duel», récit moderne d'un viol médiéval

​​​​​​​Le nouveau film de Ridley Scott raconte une affaire de viol au Moyen Âge, mais son récit féministe est on ne peut plus contemporain.

BD: l'histoire vraie d'un journaliste infiltré pour enquêter sur les bavures policières

BD: l'histoire vraie d'un journaliste infiltré pour enquêter sur les bavures policières

En 2020, les éditions Goutte d'Or publiaient le livre de Valentin Gendrot «Flic – Un journaliste a infiltré la police», le récit d'une plongée dans un commissariat d'un quartier populaire de Paris. L'ouvrage avait fait réagir le préfet...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio