Culture / Culture

Comment parier sur le Nobel de littérature

Temps de lecture : 2 min

J-M G. Le Clézio, lauréat du Nobel de littérature en 2008. REUTERS/Henrik Montgomery.
J-M G. Le Clézio, lauréat du Nobel de littérature en 2008. REUTERS/Henrik Montgomery.

Ladbrokes, société de paris britannique sur le site de laquelle on peut miser sur le Nobel de littérature depuis 2005, a un taux d’exactitude, sur ce prix, de 50%. Ladbrokes a vu juste en 2006, 2008, 2009, et 2011. Ce taux d’exactitude est sensiblement le même que pour le sport, explique le Boston Globe.

«C’est une énorme réussite, étant donné le défi que cela représente. L’Académie suédoise, qui reçoit des centaines de nominations tous les ans, procède à sa sélection avec la plus grande discrétion. Elle refuse même de donner la liste des candidats moins de cinquante ans après la victoire d’un lauréat et tient la date de l’annonce du lauréat secrète. Et quand l’académie révèle enfin son choix pour le prix à près d’1 million d’euros, la réflexion derrière ce choix demeure largement insondable.»

Mais si les sites de paris parviennent néanmoins à des estimations censées, c’est parce qu’ils se fondent sur tout –sauf la valeur littéraire du livre. Les bookmakers établissent un maillage de données en se servant de tous les éléments extrinsèques du livre. Ils attribuent une donnée numérique à la rumeur au sein de l’industrie du livre, une autre à la nationalité de l’auteur, aux précédents historiques, etc.

«Plutôt que d’essayer de deviner les choix de l’académie, [le bookmaker] crée un cadre analytique distinct –qui se concentre sur qui pourrait plutôt que qui devrait l’emporter– et c’est ce qui lui donne l’avantage.»

Voici l'état des paris:

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

Ces personnages de l’histoire de France qui ne parlaient pas français

Ces personnages de l’histoire de France qui ne parlaient pas français

Même les cinéastes, qui soignent tant les costumes, semblent s'en désintéresser. Pourtant, la langue parlée par quelques grands acteurs de l'histoire a laissé des traces profondes.

Vous souvenez-vous de Pigalle avant la gentrification?

Vous souvenez-vous de Pigalle avant la gentrification?

Dans son documentaire «Le Pigalle, une histoire populaire de Paris», David Dufresne revient sur l'époque où ce quartier n'avait pas encore subi le lissage de la gentrification.

Ces idées façonnées par le langage

Ces idées façonnées par le langage

Parce que les mots évoluent en même temps que les sujets qu'ils décrivent, ils reflètent la transformation des idées qui traversent la société.

Newsletters