Culture / Culture

Star Trek, Star Wars, Independence Day... Qui a le plus gros vaisseau spatial?

Temps de lecture : 2 min

via Deviant Art

Si vous faites partie de ceux qui pensent que la taille compte, ce graphique est fait pour vous. Le blogueur Dirk Loechel a réalisé une infographie sur laquelle on peut comparer la taille de tous les vaisseaux spatiaux jamais utilisés dans des films, romans ou jeux vidéo de science-fiction. On peut y voir toutes les navettes de Star Wars, Star Trek ou Stargate Atlantis, mais aussi celles d’œuvres moins connues comme Eve ou Legend of the Galactic Heroes.

via Deviant Art

Le titre de la plus grosse navette spatiale revient finalement au vaisseau mère d’Independence Day, qui mesure environ 24.000 mètres de long –la ville de Paris, en comparaison, ne fait que 18 kilomètres de long d'est en ouest.

Pas loin derrière, on retrouve l’Executor Super Destroyer de Star Wars (19.000 mètres). Les vaisseaux de Star Trek, à côté, sont de dimension lilliputienne: l’USS Defiant, notamment, ne mesure que 122 mètres.

Quelques vaisseaux manquent à l’appel: par exemple, vous n’y trouverez pas le Nostromo d’Aliencette autre infographie, réalisée par Jeff Russell, nous indique qu’il mesure 243,8 mètres.

Si vous êtes fans des vaisseaux spatiaux, venez donc les comparer grâce à notre calculateur de vitesse!

Anaïs Bordages Journaliste

Newsletters

Captain America a-t-il changé le cours de la Seconde Guerre mondiale?

Captain America a-t-il changé le cours de la Seconde Guerre mondiale?

Dans des États-Unis encore attachés à la neutralité au début du conflit, Captain America, Superman ou encore Wonder Woman ont vite choisi leur camp.

L’histoire dingue de Threatin, le groupe qui a berné tout le monde (même ses musiciens)

L’histoire dingue de Threatin, le groupe qui a berné tout le monde (même ses musiciens)

Faux label, faux achats de places de concerts, faux tourneur, fausse notoriété sur les réseaux sociaux… L’affaire Threatin a secoué le petit monde de la musique outre-Manche.

Le deuil solaire d'«Amanda», un chemin vers ce qui viendra

Le deuil solaire d'«Amanda», un chemin vers ce qui viendra

Le troisième film de Mikhaël Hers accompagne avec délicatesse la traversée d’une tragédie par un couple enfant-adulte qui y trouve comment s’inventer.

Newsletters