«Déjeuner en haut d'un gratte-ciel»: la célèbre photo révèle de nouveaux secrets

«Lunch atop a skyscraper» / Daily Sunny via Flickr CC License by

«Lunch atop a skyscraper» / Daily Sunny via Flickr CC License by

Onze ouvriers, assis sur une poutre métallique qui surplombe Manhattan, déjeunent les pieds dans le vide. Il s’agit d’une des photos les plus célèbres au monde, symbole de la Grande dépression des années 1930. Pourtant, on ne sait toujours rien sur son auteur, ni sur l’identité de ses sujets. Qui sont ces hommes? Faisaient-ils partie de l’immigration irlandaise ou italienne, venue s’installer à New York au début du XXe siècle?

Men at lunch, un documentaire présenté au Festival international du film de Toronto de 2013, tente de répondre à ces questions. Ses auteurs, les frères Seán et Eamonn Ó Cualáin, ont enquêté pendant quatre ans sur l’identité des fameux ouvriers, nous apprend Time Magazine.

Leur quête a commencé en Irlande, dans un pub du village de Shanaglish où le célèbre cliché était accroché. Selon le New York Times, un Américain avait envoyé la photo au patron, affirmant que son père et son oncle, Sonny Glynn et Matty O’Shaughnessy, étaient les deux ouvriers assis à chaque extrémité de la poutre. Tous deux étaient originaires du village irlandais et avaient émigré à New York dans les années 1920. Intrigués, les réalisateurs de Men at lunch se sont alors lancés à la recherche des autres hommes de la photo.


Bande-annonce de Men at lunch

Au final, deux autres ouvriers ont été identifiés. Il s’agit de Joseph Eckner (le troisième en partant de la gauche) et Joe Curtis (le troisième en partant de la droite). Les frères irlandais ont également découvert une deuxième photo jusqu’à présent inconnue, prise le même jour de septembre 1932. On y voit les mêmes hommes, en train d’agiter leurs casquettes pour le photographe:


via Time Magazine

Seán et Eamonn Ó Cualáin cherchent encore des informations sur les ouvriers non-identifiés. Mais Seán a malgré tout confié à Time Magazine:

«Au fond, j’espère que l’identité de tous les ouvriers ne sera jamais découverte. Le mystère est ce qui fait la magie de cette photo.»

On sait aujourd’hui qu’il s’agissait en fait d’une publicité, réalisée pour le Rockefeller Center –et non pas l'Empire State Building, comme on le croit souvent. En septembre 2012, alors que la photo fêtait ses 80 ans, nous vous expliquions que l’événement avait été planifié:

«Il semble assez clair que les travailleurs étaient de vrais ouvriers, mais l’événement était organisé avec un certain nombre de photographes», avait affirmé l’historien Ken Johnston à The Independent.

Mais de nombreux mystères entourent encore cette photo, notamment l’identité du photographe. Le cliché a longtemps été attribué à Charles Clyde Ebbets, à qui on avait commandé des photos du Rockefeller Center en 1932, puis à Lewis Hyne, qui avait débuté sa carrière en photographiant les immigrés d’Ellis Island. Mais aucune des deux hypothèses n’a finalement été retenue.