Culture / Culture

Netflix choisit ses séries en fonction des sites de piratage

Temps de lecture : 2 min

Le logo de Netflix. REUTERS/Mike Blake
Le logo de Netflix. REUTERS/Mike Blake

Netflix, le service légal de streaming américain, est un compétiteur féroce pour les sites de piratage. Mais sans eux, son offre serait peut-être moins pertinente. Selon le site Torrent Freak, Netflix s’inspire en effet des sites de téléchargement illégal pour répérer les films et les séries les plus populaires.

«Quand nous achetons des séries, nous regardons ce qui marche le mieux sur les sites de piratage», a expliqué Kelly Merryman, vice-présidente responsable de l’acquisition de contenus, dans une interview avec le site néerlandais Tweakers.

Par exemple, aux Pays-Bas, où le site est accessible depuis la mi-septembre, il a obtenu les droits de la série Prison Break, qui est très piratée par les Néerlandais. C'est aussi pour cette raison que Netflix aurait décidé de mettre en ligne les séries cultes Breaking Bad et The West Wing début 2013, selon Philly.com.

L’un des objectifs de Netflix, selon Torrent Freak, est de convertir les sériephiles à un streaming plus simple, de meilleure qualité –et qui n’enfreint pas la loi:

«Netflix est tellement plus facile à utiliser qu’un site de torrents. Vous n’avez pas à vous préoccuper des fichiers, vous n’avez pas besoin de les télécharger et de les déplacer. [Avec Netflix], il suffit de cliquer et de regarder», explique ainsi Kelly Merryman.

Et ce prosélytisme 2.0 semble fonctionner: Ted Sarandos, le responsable des contenus chez Netflix avançait en mai dernier que le trafic des sites de téléchargement illégal diminue à mesure que celui de Netflix augmente. Mais comme nous vous l’expliquions alors, ces chiffres pourraient avoir une toute autre explication:

«[Matt Mason, le directeur du contenu chez BitTorrent], explique que son entreprise a créé un protocole qui baisse d'un cran le trafic BitTorrent aux moments de pointes de l'Internet:

"Si vous utilisez BitTorrent et que vous passez un coup de fil sur Skype, ou que vous regardez une vidéo sur YouTube, ça va rendre prioritaires ces actions-là par rapport à celles sur BitTorrent [...]. Donc aux heures de pointes on voit l'usage de BitTorrent chuter et l'usage du web augmenter. Et ensuite BitTorrent remonte d'un cran quand les gens vont se coucher.”»

Par ailleurs, il existe certaines séries qui résistent encore à Netflix, notamment celles de HBO –créatrice des très populaires Game of Thrones, The Wire, The Sopranos ou encore Sex and the city. Selon Reed Hastings, le président de Netflix, qui avouait déjà convoiter The Wire en 2011, la chaîne payante américaine craint que les téléspectateurs et les internautes se désabonnent si ses programmes devenaient accessibles depuis une autre plateforme légale.

Newsletters

En attendant le retour des concerts, les podcasts à écouter par genre musical

En attendant le retour des concerts, les podcasts à écouter par genre musical

À défaut de sauter dans des salles humides ou de déguster une galette-saucisse en festival, cette sélection devrait combler vos oreilles mélomanes.

Quand le Covid-19 fera son entrée au musée

Quand le Covid-19 fera son entrée au musée

Alors que la pandémie a contraint les institutions culturelles du monde entier à fermer leurs portes, certaines s'affairent à collecter objets, photos et témoignages qui serviront à raconter son histoire.

«Wind of Change» de Scorpions, la CIA et la propagande par la pop

«Wind of Change» de Scorpions, la CIA et la propagande par la pop

On pourrait penser que la diplomatie par la culture n'a plus d'impact dans un monde où la musique circule partout. Pourtant, l'usage de cette dernière comme arme politique reste efficace.

Newsletters