CultureCulture

«Doctor Sleep»: de quoi parle la suite du «Shining» de Stephen King?

Anaïs Bordages, mis à jour le 16.09.2013 à 12 h 38

«Here's Johnny!» via Allociné © D.R.

«Here's Johnny!» via Allociné © D.R.

Doctor Sleep, la suite du roman phare de Stephen King The Shining, sortira le 24 septembre aux Etats-Unis, le 30 octobre en France, chez Albin Michel. Pour l’occasion, le New York Times nous donne un premier avis critique, et dévoile l’intrigue de ce nouvel opus.

[ALERTE SPOILER: pour ceux qui n'ont ni lu ni vu Shining, les lignes qui suivent dévoilent une partie de l'histoire.]

Depuis 1977, date de sortie du premier livre, Jack Torrance est mort, ainsi que Wendy, sa femme, et l’hôtel Overlook a été réduit en cendres: il ne reste donc que Danny, le petit garçon aux pouvoirs psychiques, pour reprendre le flambeau.

Dan, qui avait 5 ans lorsqu’il a été confronté aux fantômes de l’Overlook, est désormais trentenaire, et travaille dans un hospice où il se sert de ses pouvoirs pour apaiser les patients en fin de vie.

Alcoolique comme son père, il est hanté par ses échecs, ainsi que par une nouvelle bande de méchants qui se font appeler «The True Knot», ou «La Tribu». Ces derniers se nourrissent de l’énergie psychique, ou «brume», dégagée par ceux qui, comme Dan, ont un don de médium.

Selon le New York Times, Tony, l’ami imaginaire de Dan, sera également présent dans le nouveau livre, comme l’indique la quatrième de couverture du livre, sur laquelle on peut lire «Red Rum»la fameuse expression de Tony.

Alors, cette suite sera-t-elle aussi bien que l’original, sorti il y a presque quarante ans? Selon Janet Maslin, la journaliste du New York Times, il y a des chances:

«Ce que [le livre] perd en nuance, il le gagne en suspense, et ses effets spéciaux sont faciles à visualiser.»

«La brume rouge secrétée par les mourants est terrifiante à imaginer. [Stephen King] demeure incroyablement ingénieux», continue-t-elle.

Par ailleurs, comme nous l’apprend le Daily News, dans sa «note de l’auteur», King a tenu à préciser que ceci n’est pas une suite du film mais bien du livre, et qu’elle constitue «la vraie histoire de la famille Torrance»: l’adaptation de The Shining par Stanley Kubrick, sortie en 1980, est sans doute aussi connue que le livre, au grand désespoir de l’écrivain, qui n’avait pas du tout aimé le film.


«Here's Johnny», une des scènes emblématiques du Shining de Kubrick

Les adaptations de l’œuvre de Stephen King sont pourtant très nombreuses, à la télé comme au cinéma. Son premier roman, Carrie, avait ainsi donné le chef d’œuvre de Brian de Palma en 1976, avec Sissy Spacek dans le premier rôle. Actuellement, c’est la série Under The Dome, tirée du roman du même nom, qui est diffusée sur la chaîne américaine CBS (Stephen King en est d’ailleurs l’un des producteurs).


Bande-annonce de la série Under The Dome

Reste donc à savoir si Doctor Sleep, lui aussi, sera adapté à l’écran. En 2011, lorsque King avait annoncé la publication de son nouveau roman, le site Today prédisait qu’«une fois le livre sorti, le film serait déjà en préparation»

Anaïs Bordages
Anaïs Bordages (105 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte