CultureCulture

Comment les écrivains rangent-ils leurs livres?

Slate.fr, mis à jour le 28.08.2013 à 19 h 03

A la librairie du Bon Marché, 2013. © CP

A la librairie du Bon Marché, 2013. © CP

En cette période de rentrée littéraire, vous allez accumuler les nouveaux romans (n'est-ce pas?) et essayer de les recaser sur vos étagères déjà lourdes à craquer. Si une petite réorganisation vous tente, inspirez-vous des écrivains.
 
Côté Maison a réalisé une série d'interviews d'auteurs, pour leur demander comment ils rangent leurs propres bibliothèques. Karine Tuil, qui sort en cette rentrée L'Invention de nos vies, le fait «par genre et par origine des auteurs. Mes livres, c'est un grand mélange de genres. Ici, ce sont ceux consacrés à la pensée juive. J'en ai beaucoup. Là, les auteurs de l'Europe de l'Est, puis la poésie», explique-t-elle.
 
Patrick Lapeyre, auteur de La Vie est brève et le désir sans fin, classe différemment les auteurs français et les étrangers:
 
«les Français par siècle et par ordre alphabétique des noms d'auteurs et la littérature étrangère par pays et ordre alphabétique des noms d'auteurs. Ce classement me convient mais Henry James est tout en haut et comme c'est un auteur que j'aime beaucoup, cela m'agace.»
 
Et puis il y a ceux qui ne les classent pas, comme Maylis De Kerangal, auteure de Naissance d'un pont.
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte