Culture / Culture

Breaking Bad: l’actrice Anna Gunn est victime de haine sexiste à cause de son personnage.

Temps de lecture : 2 min

Anna Gunn dans le rôle de Skyler dans «Breaking Bad».
Anna Gunn dans le rôle de Skyler dans «Breaking Bad».

La série Breaking Bad, créé par Vince Gilligan, raconte l’histoire d’un prof de chimie qui se met à fabriquer de la méthamphétamine et plonge dans le crime organisé. Lorsque sa femme, Skyler, incarnée par l’actrice Anna Gunn, le découvre, elle tient tête à son mari. C’est un personnage fort, qui a déclenché des torrents de haine sur Internet.

Prenant connaissance de ces réactions, l’actrice a vu cette haine se déverser peu à peu sur sa propre personne réelle, au point de lire des commentaires comme «Est-ce que quelqu’un peut me dire où trouver Anna Gunn pour que je puisse la tuer?» et de devoir prendre des mesures pour assurer sa sécurité.

Elle s’interroge dans le New York Times sur les raisons de cette haine et la misogynie qui la sous-tend. Elle écrit:

«En tant qu’actrice, je comprends que les téléspectateurs ont le droit d’éprouver n’importe quels sentiments à l’égard des personnages des séries qu’ils regardent. Mais en tant qu’être humain, je m’inquiète que tant de gens réagissent vis-à-vis de Skyler avec un tel venin. Pourrait-ce être parce qu’ils ne supportent pas qu’une femme ne se soumette pas en silence ou ne soutienne pas son mari en dépit de tout? Qu’ils la méprisent parce qu’elle refuse de céder, d’abandonner ? Ou parce qu’elle est, de fait, l’égale de walter ?

Il faut noter que les téléspectateurs ont déjà exprimé des sentiments semblables à l’égard d’autres épouses complexes télévisées— Carmela Soprano de la série Les Sopranos, Betty Draper de Mad Men. Les personnages masculins ne semblent jamais inspirer ce genre de déversement de colère et de méchanceté public.»

Vince Gilligan avait réagi, lors d'une interview, à ce déferlement de commentaires haineux. Expliquant que souvent, lors de discussions publiques des téléspectateurs demandaient à Anna Gunn pourquoi son personnage «était tellement vache», il avait souligné: «Je pense que les gens qui ont ce probIème avec les épouses trop vaches dans Breaking Bad sont misogynes, purement et simplement».

Charlotte Pudlowski Rédactrice en chef de Slate.fr

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters