Tech & internet / Culture

Boootube: le pire de YouTube en un site

Temps de lecture : 2 min

 Un visiteur au stand YouTube lors du Mipcom, le marché international des programmes audiovisuels, qui se tient tous les ans à Cannes. REUTERS / Eric Gaillard
Un visiteur au stand YouTube lors du Mipcom, le marché international des programmes audiovisuels, qui se tient tous les ans à Cannes. REUTERS / Eric Gaillard

Youtube, c'est un peu la brocante d'Internet. On y trouve de véritables professionnels, qui vendent des antiquités ou leurs propres produits. Et il y a les amateurs, les quidams qui vident leur grenier et exposent des fantaisies. Sur Youtube on regarde aussi bien les poids lourds, les clips des artistes, les Gangnam Style, que les amateurs qui n'ont rien à leur envier en termes de viralité.

Les premières vidéos véritablement virales sur le site de streaming sont d'ailleurs des productions amateurs d'une qualité bien souvent douteuse, on pense par exemple au Star Wars Kid. Un nouveau site a ouvert ses portes, BoooTube lancé par l'agence They. Objectif, relever les pires vidéos postées par les utilisateurs, rapporte TubeFilter.

«BoooTube est la version Bizarro World de YouTube, où les "Je n'aime pas" remplacent les "J'aime", la qualité est découragée, et le pire du pire devient un sommet. Ça semble une idée peu attrayante à première vue; après tout personne n'a envie de revoir Friday ou la pub Strong de Rick Perry. En réalité, cliquer sur une vidéo BoooTube est une activité digne d'intérêt pour qui a un minimum de curiosité morbide, pour qui est capable de jouer à deviner quand et comment chaque vidéo va dérailler. […] BoooTube vaut le coup d’œil. Si ce n'est pas votre truc, essayez encore après quelques bières.»

La plupart des vidéos proposées par BoooTube sont connues, vieilles d'au moins un an ou plusieurs mois et comptent déjà des centaines de milliers de vues. Plus récemment, le Tumblr français Mongol Music a ouvert. Ici aussi, il s'agit de trouver les pires interprétations musicales françaises sur YouTube. Sauf que toutes les vidéos sont publiées dans les jours qui suivent et généralement passées sous le radar des médias avant d'être reprises.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Avant BoooTube et Mongol Music, le site ZeroViews, ici présenté par TechCrunch, avait décidé d'aller encore plus loin dans la recherche des casseroles. Le but: répertorier toutes les vidéos qui n'ont aucune vue ou presque. L'adresse initiale du site n'existe plus mais ZeroViews est revenu sous la forme d'un Tumblr qui n'est cependant plus actif.

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio