Égalités / Culture

Blurred Lines, version fille

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la vidéo de Mod Carousel sur Youtube
Capture d'écran de la vidéo de Mod Carousel sur Youtube

Diffusé en boucle sur les chaines musicales, détourné par Beats pour la publicité de sa nouvelle enceinte, le clip du morceau de Robin Thicke, Blurred Lines, qui nous offre un joyeux défilé de mannequins presque nues, ne vous a probablement pas échappé.

Il se peut même, si vous faites partie de ces «rabat-joies» qui ne considèrent pas la réification du corps féminin comme quelque chose de très positif, qu’il vous ait légèrement exaspéré.

La troupe burlesque Mod Carousel a préféré en rire, et en a tourné une parodie inversant les genres, qui a fait la joie du site Jezebel.

Le morceau est chanté par des voix féminines, en remplaçant «girls» par «boys». Les femmes-objets deviennent des hommes-objets, et les mâles dominants des dominatrices.

«Nous avons fait cette vidéo, explique Mod Carousel, pour montrer un éventail de sexualités autant que pour présenter femmes et hommes sous un jour positif, un monde dans lequel réifier les hommes est plus qu’acceptable et où les femmes peuvent être fortes et sexy sans répercussion négative.»

Margaux Leridon

Newsletters

«Matrix», l'allégorie trans des Wachowski

«Matrix», l'allégorie trans des Wachowski

Matrix sortait il y a vingt ans et pas mal de gens n'y comprenaient rien. D'autres y voyaient déjà une métaphore trans, préfigurant le changement de genre des deux réalisatrices.

Et si on dépassait la sexualité «pénétro-centrée» ?

Et si on dépassait la sexualité «pénétro-centrée» ?

Sur Instagram comme dans les librairies, l'heure semble venue de reconsidérer pleinement l'idée même du rapport sexuel, et de ne plus systématiser la pénétration d'une personne par une autre.

L'étiquette aux allures sado-masochistes d'une bière russe fait scandale

L'étiquette aux allures sado-masochistes d'une bière russe fait scandale

Sur cette étiquette, l'image d'une femme bâillonnée a fait réagir des féministes, et le Service anti-monopole de l'État.

Newsletters