Culture / Culture

Qui sera le sosie d'Ernest Hemingway?

Temps de lecture : 2 min

Photo sur le site de Sloppy Joe's.

Pour célébrer l'anniversaire d'Ernest Hemingway (21 juillet 1899 - 2 juillet 1961), la Floride a une méthode fort peu littéraire mais fort joyeuse: un concours de sosies. Des barbus de tous poils se réunissent ainsi depuis 33 ans à Key West, île du Sud de l'Etat où Hemingway écrivit la plupart de ses romans, au bar Sloppy Joe's dont le tenancier de l'époque où le romancier s'y rendait, un certain Joe Russell, le fréquenta, et inspira même, dit la légende, le personnage de Freddy dans En avoir ou pas.

Le premier tour préliminaire de la compétition de sosies a eu lieu le 18 juillet, ce vendredi se déroule le deuxième et la finale sera le 20 juillet.

«Des finalistes sont issus de chaque tour préliminaire», précise le règlement. Sur le site du concours on peut lire:

«L'an dernier, la compétition comptait 140 sosies, dont 12 ont été sélectionnés à l'issue du premier tour et 13 à l'issue du deuxième pour se rendre en finale.»

Cette compétition suscite un tel enthousiasme que l'an dernier, rappelle NPR, un avocat de Floride, Frank Louderback, avait demandé à une juge de repousser un procès pour meurtre afin qu'il puisse s'y rendre. Il n'avait pas obtenu gain de cause, mais la juge avait justifié sa décision en précisant qu'entre un concours et un procès pour meurtre, l'écrivain lui-même aurait sans doute préféré le procès, «puisque c'était un ardent admirateur de "la grâce sous la pression"».

Charlotte Pudlowski Rédactrice en chef de Slate.fr

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters