CultureCulture

Jay-Z a raison: les rappeurs sont des menteurs

Florian Reynaud, mis à jour le 12.07.2013 à 10 h 28

En tout cas en ce qui concerne leur argent.

Wiz Khalifamagicarp via Flickr CC License by

Wiz Khalifamagicarp via Flickr CC License by

Les rappeurs ont une fâcheuse tendance à parler d'argent. Que ce soit pour dire qu'ils sont pauvres, toujours simples, ou pour vanter les millions et millions qu'ils amasseraient. Business Week rebondit sur la sortie de l'album de Jay-Z qui, dans la chanson Versus, dit que les rappeurs parlent beaucoup mais ne gagnent pas tant que ça. Pour cela, ils se sont appuyés sur les chiffres de Forbes et ont compilé les chiffres avancés ou estimés par les musiciens, et leur niveau de vantardise. Le tout est mélangé avec une dose de mauvaise foi, le résultat est assez drôle.

Et le vantard des bacs est Pitbull, avec deux phrases tirées du titre Feel This Moment. Il s'y vante d'être un génie, brillant et d'amasser de véritables fortunes.

«I see the future but live for the moment, make sense don't it. Now make dollars, I mean billions, I'm a genius, I mean brilliant»

En réalité, Pitbull a gagné 9,5 millions de dollars en 2012, des millions certes, mais très loin de ce que font certaines superstars du rap américain. Juste derrière, on trouve Nicki Minaj, qui affiche le même côté flambeur et richissime dans ses paroles, et qui a pourtant gagné à peine plus que Pitbull en 2012: 15,5 millions de dollars. Dans Up In Flames, elle chante:

«I'm in Saint Tropez on a big boat, go my way to make a billi like a big goat.»

Quant à Jay-Z lui-même? Il est juste un petit peu vantard, selon Business Week:

Et alors le plus modeste? Eh bien, si l'on en croit Business Week, il s'agit de Dr Dre. Mais, le site le reconnaît lui-même, la citation choisie (issue de Been There, Done That) est trompeuse, car elle date de 1997.

«Imma keep buildin, make a killin. Kick back, relax and grow old with my millions.»
«Je vais continuer à bâtir ma carrière, tout déchirer. Puis me poser, me relaxer, et vieillir avec mes millions.»

Avec une certaine mauvaise foi, Business Week déclare donc l'artiste de bientôt 50 ans né en banlieue de Los Angeles «rappeur le plus modeste», puisqu'il aurait gagné jusqu'à présent 350 millions de dollars.

Si le classement est très anecdotique puisqu'il s'appuie sur des déclarations parfois évasives, les chiffres utilisés (certains datent de 2009, d'autres de 2012) rappellent que le rap est aux Etats-Unis un véritable business bien plus développé qu'en France.

En janvier 2013, Challenges publiait la liste des chanteurs français gagnant le mieux leur vie. Johnny Hallyday se place en tête du classement, il a gagné 7,6 millions d'euros en 2012. Il se hisse à peu près au niveau de Pitbull, qui est pourtant l'un des moins payés de la séléction de Business Week. Aucun rappeur dans le top 10, mais le classement 2011 montrait que Sexion d'Assaut, groupe de rap pourtant vendeur, n'avait gagné que 400.000 euros en 2010. 

Florian Reynaud
Florian Reynaud (87 articles)
jay-zEtats-Unisrap USargentrap
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte