Culture / Culture

Encore un procès contre James Cameron pour Avatar

Temps de lecture : 2 min

Image issue d'«Avatar» de James Cameron.
Image issue d'«Avatar» de James Cameron.

Roger Dean est un artiste connu notamment pour ses pochettes d’albums, et pour ses dessins futuristes, qui ressemblent à ça:

Il sera désormais aussi connu pour être le quatrième homme à poursuivre James Cameron en justice au sujet d'Avatar.

En 2012, le réalisateur oscarisé a en effet gagné deux procès contre deux personnes qui l'accusaient de leur avoir volé des morceaux de scénarios pour son film aux hommes bleus. Un autre procès intenté par Bryant Moore, auteur de science-fiction estimant que le film est le produit de deux de ses propres scénarios, est en cours. Ces procès ont des enjeux de taille car Avatar, nommé neuf fois aux Oscars, est le film ayant réalisé la plus grosse recette de tous les temps. Depuis sa sortie en 2009, il a engrangé plus de 2,8 milliards de dollars.

Dans sa plainte, Roger Dean –décrit par les documents, selon la BBC, comme un «artiste et designer international, dont les images évocatives et visionnaires ont créé un nouveau genre d'oeuvres»– prétend que Cameron a «étudié et s'est servi de son art comme référence pour la préparation de son film».

Les documents précisent:

«Les similitudes de chaque oeuvre sont conséquentes, continues et directes, de telle manière qu'une copie accidentelle ou des similitudes des scènes dues aux codes du genre sont à exclure.»

La BBC poursuit:

«Monsieur Dean, qui a été diplômé du Royal College of Art, à Londres, en 1968, a expliqué qu'en particulier ses peintures d'îles flottantes et d'immenses arches dans le ciel, peintes sur 40 ans, avaient été copiées par le réalisateur.»

L'artiste assure que ses revendications sont appuyées par «d'innombrables commentaires sur Internet».

Roger Dean réclame plus de 50 millions de dollars de dommages et intérêts et une injonction contre les suites d'Avatar qui pourraient inclure des similitudes avec ses dessins.

James Cameron travaille justement sur ces suites. Dans une interview accordée au site Play Goes Strong en mars 2013, il expliquait tourner en même temps Avatar 2 et 3, être complètement plongé dedans, que «les personnages se parlent et se construisent eux-mêmes», ajoutant: «J'y suis presque. Ça va vite.»

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters