Trailer est-il? Requin fantôme et plagiat, l'improbable saga «Ghost Shark»

Ghost Shark version ricaine, donc.

Ghost Shark version ricaine, donc.

Deux films quasi homonymes sur un même sujet (un requin fantôme capable de vous tuer dans une douche!), n'est-ce pas un peu louche?

Une fois n'est pas coutume, c'est de deux films dont il sera question aujourd'hui, et leur histoire relève soit du coup de pute soit du coup de génie, il est encore trop tôt pour le dire. Ah, et elle implique une histoire de requin tueur fantômes, ce qui n'est clairement pas très fréquent.

Tout commence en 2010, quand deux Néo-Zélandais (Andrew Todd et Johnny Hall) écrivent et réalisent la fausse bande-annonce d'un film baptisé Ghost Shark 2: Urban Jaws, qui avait eu son petit succès sur Internet à l'époque –on l'avait d'ailleurs évoqué à l'époque dans Trailer est-il? première mouture. Le pitch de cette suite d'un film qui n'existe pas est le suivant: le Ghost Shark, un requin tueur fantôme qui se matérialise via n'importe quelle source d'eau (chiottes, vapeur de fer à repasser, baignore, etc.), revient terroriser la ville d'Auckland, qui fait appel à un chasseur de fantômes pour s'en débarrasser.

Voilà pour mémoire à quoi ressemblait alors la chose imaginée par les deux compères lors d'un roadtrip sur leur île natale pour aller voir Antichrist de Lars Von Trier (ça ne s'invente pas):

Bonne réception oblige, Todd et Hall décident de véritablement tourner un foutu long métrage baptisé Ghost Shark 2: Urban Jaws sans s'embêter à tourner de premier volet –et après tout, pourquoi pas, d'hilarants collègues à eux aux Etats-Unis s'apprêtent à faire de même en tournant directement un invraisemblable Dude Bro Party Massacre 3.

Depuis l'automne 2010, on suit l'avancée de ce film via sa page Facebook. Tout comme leur compatriote Peter Jackson à l'époque de Bad Taste, les réalisateurs semblent tourner de manière aléatoire et espacée dans le temps, selon les disponibilités des acteurs et le budget. Sur le réseau social, en février dernier, une internaute leur demande ce qu'il en est d'un hypothétique Ghost Shark 1, et se voit répondre par le compte officiel:

«Il est dans dans les esprits et les âmes de quiconque regarde Ghost Shark 2. C'est une idée, un mythe, une légende

Rebondissement il y a une semaine lorsqu'au détour d'une visite sur le site Dread Central, on déniche ce qu'on pense alors être la première «vraie» bande-annonce du film. Et c'est là que le délire commence: il ne s'agit pas du Ghost Shark 2 néo-zélandais dont on suit les mésaventures depuis près de trois ans, mais de Ghost Shark tout court, quasi-homonyme américain!

Le film est produit par une société basée en Louisiane spécialisée dans la série Z animalière, comme Arachnoquake ou Swamp Sharks, deux direct-to-video signés par le même réalisateur que ce fameux Ghost Shark, un certain Griff Furst aperçu comme acteur de second plan ici et là.

Le trailer du Ghost Shark américain ne laisse pas planer le doute, ses géniteurs ont forcément vu le faux trailer venu de l'hémisphère sud:

Nous voilà devant un mur de questions :

  • Ghost Shark (l'américain) a-t-il en fin de compte le moindre lien avec Ghost Shark 2 ou s'agit-il d'un cas flagrant de plagiat (ou de coïncidence tellement incroyable qu'on n'y croit pas, d'ailleurs)?

  • Ghost Shark 2 étant en projet depuis 2010, alors que Ghost Shark a visiblement été tourné début 2013, ne serait-on pas devant le premier cas d'une «suite» réalisée AVANT un premier volet?

  • Quand pourra-t-on enfin voir un de ces films, et lequel sortira en premier, du coup?

  • Comment se fait-il que nous soyons les seuls (à en juger rapidos par Google News et Twitter Search) à avoir levé ce curieux lièvre? C'est à croire que tout le monde s'en fout, en 2013, des histoires de plagiats de séries Z à base de requins tueurs fantômes! Hey, les journalistes, y'a pas que la crise économique ou la prochaine X-Box dans la vie, hein!!!

On a titillé via Twitter le réalisateur du Ghost Shark américain (qui visiblement tourne toujours dans le Bayou en ce moment) ou le compte officiel de Ghost Shark 2 (inactif depuis début mai dernier, période durant laquelle une nouvelle scène de mort devait être tournée) pour tenter d'en savoir plus. Silence radio pour le moment, si ce n'est via le compte du Néo-Zélandais Andrew Todd, qui s'est contenté de tweeter un «ça sonne familier» en balaçant le lien vers l'article de Dread Central puis en promettant un nouveau «vrai» trailer bientôt.

Bien entendu, le présent article sera mis à jour en fonction de leurs réactions, et n'hésitez pas d'ici là à suggérer dans vos commentaires un synopsis pour un hypothétique Ghost Shark 3 tournable cet été en baie de Saint-Malo. 

Alexandre Hervaud

PS: tant qu'on y est, vous pouvez aussi mater le très drôle faux trailer Shark Pool, vous n'êtes plus à ça près si vous avez tenu jusqu'à la fin de l'article.

[MAJ, 18/06/2013] Le compte Twitter officiel de Ghost Shark 2 - les initiateurs néo-zélandais de l'involontaire saga, donc- m'ont répondu qu'ils ont appris l'existence de leur "cousin" américain la semaine dernière uniquement. 

Tout ceci ne nous dit pas si l'affaire en restera là ou si des velléités judiciaires vont se profiler ou si les deux projets vont s'unir façon Goku et Vegeta pour ne faire qu'un, pour le bonheur des amateurs de coffrets DVD improbables. Ah, et au passage, notre "enquête" commence à faire jaser dans les chaumières, puisqu'elle était citée dans la Revue de Presse de la matinale 8à9 du Mouv' ce matin. On attend désormais que Mediapart se bouge enfin sur la question.