Culture

Habillons les Grecs antiques en hipsters

Temps de lecture : 2 min

Photo: Leo Caillat. Retouche: Alexis Persani.
Photo: Leo Caillat. Retouche: Alexis Persani.

Les hipsters font encore parler d'eux. Le designer français Alexis Persani a imaginé à quoi ressembleraient des statues grecques antiques habillées avec des vêtements d'aujourd'hui (ou plutôt d'hier, puisque les hipsters ne portent pas les vêtements d'aujourd'hui). Le résultat est plutôt surprenant:

Dans une vidéo, on peut voir comment il a procédé à partir des photos de Léo Caillard:

Pour voir la série de photos dans son intégalité, cliquez ici.

Cette série ne va que conforter ceux qui pensent que les hipsters ont toujours existé, comme l'expliquait le site Crave Online:

«L'histoire des hipsters commence à l'ère paléolithique, quand le premier homme a dessiné sur les murs des cavernes. Cet homme n'était pas un hipster. Son ami Chad, qui a dit que tout ça n'était que des bêtises mainstream, l'était, lui.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Plus sérieusement, des rayons ultraviolets avaient révélé en 2010 que les statues grecques, loin d'être tout en blanc telles que nous les connaissons aujourd'hui, étaient en réalité très colorées. L'archéologiste allemand Vinzenz Brinkmann avait d'ailleurs entrepris de représenter à quoi ressemblaient les statues dans leur conception d'origine. Par comparaison, les statues hipster n'ont pas l'air si farfelues.

Newsletters

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio