Culture

Prism booste les ventes de «1984», le classique de George Orwell, aux Etats-Unis

Temps de lecture : 2 min

Nineteen Eighty-Four / Theis Kofoed Hjorth via FlickrCC License by
Nineteen Eighty-Four / Theis Kofoed Hjorth via FlickrCC License by

Les ventes du classique de George Orwell, 1984, grimpent depuis quelques jours sur le site de vente en ligne Amazon, rapporte le Washington Examiner.

Le lundi 10 juin en début d'après-midi (15h22, heure de New York) les ventes étaient en augmentation de 91%, plus tard dans la soirée (22h16, heure de New York) ce chiffre atteignait 126%.

Ce mardi 11 juin l'augmentation des vente atteint désormais 337%, ce qui place le classique orwellien à la 270e place au baromètre des ventes d'Amazon.

Capture d'écran du baromètre Amazon à 11h00, heure française.

Comment expliquer cette soudaine augmentation? Le site Breitbart suggère un effet «NSA» ou «Prism»:

«Le penchant de l'administration Obama à collecter des données est une aubaine pour les humoristes mais cela fait aussi le bonheur des héritiers de George Orwell. Le récit de mise en garde d'Orwell, 1984, le roman qui a introduit le terme Big Brother dans notre lexique, se vend comme des petits pains sur Amazon.com, en partie grâce aux gros titres récents sur la NSA et les écoutes nationales agressives.»

Rien de surprenant: le plus grand succès d'Orwell servait justement de mise en garde contre l'oppression et les régimes politiques tyranniques. «Big Brother» est devenu, depuis la parution du roman de science-fiction en 1949, une figure de référence pour parler de système de surveillance généralisée.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

C. S-G

Newsletters

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

Le film d'Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter invente un émouvant dispositif visuel et sonore pour faire éprouver le gouffre ouvert par les phénomènes migratoires actuels. Celui de Simone Bitton chemine parmi les traces d'un monde disparu, qui interroge le présent.

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio