« article précédent

article suivant »

Randonues, mathématiques, guerre et colonies (du 10 au 16 juin)

L'AGENDA DU LOISIR FRANÇAIS - En France (comprenez «en dehors de Paris»), on ne s'ennuie pas. On va vous le prouver toutes les semaines.

Agenda / Jim Ceballos via FlickrCC License by

Il existe, au-delà des frontières de Paris, une France qui n'attend personne pour s'amuser, se cultiver et échanger. Une France qui dès les premiers jours du printemps se hisse aux branches, visite des musées, commande des rosés, marche nue, porte des casques celtes en papier crépon, écoute parler des guides en fronçant des sourcils, et fait la queue, ivre de rage.

Chaque semaine, chaque week-end, nous sommes des millions à le pratiquer seul ou en famille, secs ou mouillés, à vélo, en monospace ou en poussette, mais quoi qu'il arrive, le cœur chargé d'envie: c'est le loisir français.

Pour que vous ne loupiez aucun de ces rendez-vous, nous vous livrerons chaque semaine la liste des animations. Nous l'avons appelé l'Agenda du loisir français.

Semaine 24 [du 10 au 16 juin]

Randonues, mathématiques, guerre et colonies

Randonue de l'association des randonneurs naturistes de Bretagne - distance à partir de Rennes (Ille-et-Vilaine): 60 km Nord -  3h de randonue

Vendredi 14 juin, heure indéterminée

Voilà de quoi faire mentir les détracteurs de la Bretagne ou les grincheux affirmant ici ou là que les joies de la randonue n'étaient réservées qu'aux sentiers du Sud de la France.

Ça, c'est le Sud de la France, le Gard plus précisément. Pour des photos de Bretagne, cliquez là

Clichés que tout cela: une randonue bretonne existe, elle est fière, elle est tonique, et ses valeurs sont véhiculées entre autres par l'ARNB, association des randonneurs naturistes de Bretagne.

Aucune différence entre un randonueur breton et un randonueur marseillais, si ce n'est d'imperceptibles variations anatomiques liées à la température de l'air, et qui ne ralentissent en rien la marche, bien au contraire.

Outre son travail de vulgarisation et le rappel des principes de base de la randonue et de ses inconvénients («nous faisons donc particulièrement attention aux ronces et orties»), l'ARNB communique les dates de prochaines randonues sur son site Internet.

Des initiatives puristes 100% nu aux sessions plus oecuméniques comme les randonues «textilo-nat», chacun trouvera son bonheur lors des prochaines dates annoncées par l'assoc'. En aval des randonnées, vous aurez également le plaisir d'en lire le compte-rendu rédigé par un des membres du groupe –à titre d'exemple celui de Gwenael pour la rando du 3 juin dernier:

«Notre parcours de soldats au nom de la liberté d’être nu continue par des passages de barbelés, de clôtures électriques, en faisant bien attention de ne pas traumatiser nos parties intimes –dur de défendre une cause juste!»

Si le concept de randonue vous est encore un peu flou, je vous invite à revenir sur ce reportage de NAT TV (la télé du naturisme), où une randonueuse explique de manière très pragmatique l'intérêt de la discipline:

Rendez-vous donc vendredi 14 juin pour la prochaine sortie, sachant, comme l'indique le site que «ces dates peuvent être modifiées si l’organisateur a un empêchement ou pour cause de météo à ne pas mettre une fesse dehors».

Expositions à la Maison natale de Pierre de Fermat - Beaumont de Lomagne (Tarn et Garonne)

du lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h ; samedi 9h-12h

Pourquoi ne pas visiter la maison natale du plus gros troll de l'histoire des mathématiques? A savoir celle de Pierre de Fermat (1600-1665).

Pierre de Fermat

Si le nom de Fermat ne vous dit rien, c'est que vous avez fait Terminale L, et ce n'est pas une raison de vous laisser sur le bord du chemin. Car même pour un littéraire, l'histoire de Pierre de Fermat est marrante, surtout celle de son dernier théorème appelé aussi conjecture de Fermat, qui fut une des plus grandes énigmes mathématiques de ces trois derniers siècles.

Le résumé: Pierre de Fermat déclare dans les annotations d'un de ses livres de mathématiques, l'ouvrage d'arithmétique de Diophante, la conjecture suivante:

Si n est supérieur à 2, il n'y a aucun chiffre x, y et z vérifiant cette formule:

xn + yn  = zn

Si cette conjecture est vraie (vous pouvez essayer, y'a pas de nombre, j'ai essayé au moins deux minutes), le trolling est dans la suite de l'annotation, dans laquelle Fermat écrit:

«J'ai démontré cette formule mais y'a pas la place dans la marge pour vous l'expliquer loooool bisous.»

Comme Fermat était mort au moment où l'on découvrit ces annotations, personne ne put lui demander expressément la démonstration de cette conjecture, ni pourquoi, si la place lui manquait dans l'annotation du livre, il ne pouvait pas tranquillement l'écrire ailleurs, genre sur deux trois feuilles A4 ou du papier toilettes.

La situation rendit absolument dingue des générations et des générations de mathématiciens qui se cassèrent les dents à résoudre l'énigme.

Pendant très longtemps, elle fut réputée indémontrable, jusqu'à l'arrivée d'Andrew Wiles, mathématicien anglais enseignant à Princeton, qui voua sa vie à tenter de percer le mystère.

Au bout de huit années où il vécut reclu, consacré exclusivement à cette recherche (contrairement aux autres mathématiciens qui nous le savons, sont d'ordinaire des rois de la fête), il parvint à la résoudre. Et le démontra les 21, 22 et 23 juin 1993 en trois conférences où se trouvait la crème de la crème des mathématiciens, en gardant le secret absolu sur où il voulait en venir jusqu'au reveal.

Cette découverte fit l'effet d'une bombe dans le milieu des mathématiques –bien plus forte à titre de comparaison que le saut de Taïg Chris de la tour Eiffel, et ce qui est ingrat, c'est qu'Andrew Wiles n'aura jamais d'équipementier, en raison non de son physique difficile, mais de l'absence d'intérêt des mathématiques chez les jeunes.

Pour comprendre l'importance du travail de Wiles, je vous invite juste à regarder ces 40 secondes d'extrait où Andrew parle du moment exact où il résout la conjecture de Fermat –la voix étranglée par les larmes:

Wiles a été nommé chevalier commandeur de l'ordre national britannique en 2000 pour cette découverte. Acte de beauté pure mathématique, car cette conjonction n'a absolument aucun intérêt pratique ni application en soi dans la vraie vie.

Fermat est un enfant du Tarn-et-Garonne, et sa maison natale a été transformée en musée-hommage, accueillant des scolaires et présentant quelques tableaux interactifs sur l'histoire des mathématiques. Une boutique vous permet également d'acheter le t-shirt Fermat en pleine trollface.

Visite de l'ouvrage du Four à Chaux de la ligne Maginot - Lembach (Bas-Rhin)

Visite guidée tous les jours, à 10h30, 14h, 15h et 16h

Quittons les Midi-Pyrénées pour un autre loisir français, cette fois-ci en Alsace, et plus particulièrement à Lembach, charmant petit village du Bas-Rhin. Je vous propose de visiter les 4,5 kilomètres de galeries de l'ouvrage du Four à Chaux, forteresse de la ligne Maginot qui défendit pendant la Seconde Guerre mondiale non seulement la frontière franco-allemande, mais toute la vallée de la Sauer, ainsi que les puits de pétrole alsaciens de Merwiller-Pechelbronn. Si tout cela ne vous dit rien, cela n'est pas très sympa pour les 600 hommes qui ont combattu pour la France et habité ces galeries de septembre 1939 à mai 1940, sous 25 mètres de profondeur, sans wifi.

Le bloc 6 de l'ouvrage du Four à Chaux / Association des Amis de la Ligne Maginot d'Alsace via Wikimedia Commons

La visite de l'ouvrage, encore fort bien conservé, vous permettra de retracer son fonctionnement pendant la longue attente des combats par les soldats. Ces derniers durent patienter plus de 9 mois avant que l'action ne commence, et organisèrent leur petite vie dans les galeries de cette forteresse fort bien équipée, avec sa propre centrale électrique, ses cuisines, son hôpital, et une petite boîte de nuit.

Si les Allemands n'avaient pas attaqué en 1940, les projets d'héliport et de casino auraient été menés à bien, et la fête aurait vraiment pu commencer. Mais Hitler et son égoïsme en ont voulu autrement.

D'un point de vue de la convivialité et de la liberté d'accès du site, force est de constater que l'ouvrage du four à chaux semble plutôt open: on peut notamment voir sur YouTube des visiteurs activer en toute décontraction des batteries d'artillerie.

L'utilisateur HailtoJackDaniels, à titre d'exemple, nous fait la démonstration d'une sortie de «tourelle de 75 modèle R32».

Quant à Daniel et ses amis, ils mettent en branle la tourelle de 155R, et même Daniel est impressionné.

 

De là à tirer quelques obus pour test dans la vallée de la Sauer, il n'y a qu'un pas, mais espérons que les munitions prévues à cet effet ont été retirées (ou déjà tirées).

Bref, l'ouvrage du four à chaux est une visite guidée de 2h très instructive, pour laquelle un petit paletot est conseillé, la température à l'intérieur de l'ouvrage avoisinant les 13 degrés.

  • Adulte: 6,50 € | Etudiant: 5,00 € | Ancien combattant: 5,00 € | Enfant (de 6 à 11 ans): 3,00 € - Enfant (de 12 à 18 ans): 4,50 € | Ancien Combattant accompagné d'un enfant de 6 ans : 8,00€

Entrée interdite aux animaux et à Pierre de Fermat.

Signature du livre de Freddy MARTIN-ROSSET, «L’itinéraire politique drômois de Marius Moutet» - Nyons (Drôme)

Vendredi 14 juin 2013 à 18h | 29 Draye de Meyne 26110 Nyons

En ces temps compliqués où il est parfois difficile de trouver des référents politiques admirables, se tourner vers le passé permet de découvrir des personnages désormais méconnus mais dont le parcours force au mot-dièse respect.

Député de la Drôme, spécialiste des affaires coloniales, ministre des Colonies sous Léon Blum et possesseur d'une moustache formidable, Marius Moutet a aligné les actions de grâce comme certains alignent aujourd'hui les badges Foursquare.

Marius Moutet

Marius Moutet a refusé la répression brutale en colonies, était l'avocat des indépendantistes, a supprimé le bagne en Guyane, a fait interdire le travail forcé, a nommé le premier gouverneur de Guadeloupe noir, a refusé les pleins pouvoirs à Pétain en 1940, est entré en résistance en Suisse pendant la guerre, puis à la libération a gardé l'Outremer en ministère sous quatre gouvernements différents, le temps de négocier avec Ho Chi Min, défendu le Soudan, terminé Farmville et fondé le fond d'investissements économique et social des territoires d'Outre-Mer.

Un beau parcours qu'il interrompit en 1968 à l'âge de 92 ans, doyen d'âge du Sénat, pour cause de décès (qui l'empêcha par la suite de continuer son action politique).

Freddy Martin-Rosset, ancien journaliste à l’Agriculture Drômoise et maire de la ville d'Epinouze retrace plus particulièrement dans cette autobiographie le parcours local de Marius Moutet. Le livre sera dédicacé à Nyons, magnifique petit trésor de la Drôme, qui a vu naître l'auteur René Barjavel. Si vous ne connaissez pas Barjavel non plus, je ne peux rien faire pour vous.

Henry Michel

Mise à jour: Lembach est située dans le Bas-Rhin et non le Haut-Rhin comme indiqué par erreur.

3 réactions

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte