CultureCulture

Jeu vidéo South Park: Cartman pète, Ubisoft panique et a peur d'«offenser»

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 05.06.2013 à 10 h 38

Source: Kotaku

Source: Kotaku

Ce devait être un jeu vidéo produit par la société THQ en 2012, mais en janvier 2013, elle a fait faillite... Récupéré par l'éditeur Ubisoft et développé par la société Obsidian Entertainment, le jeu South Park, le bâton de la vérité, inspiré du célèbre dessin animé politiquement incorrect et scénarisé par ses auteurs, sera finalement publié dans l’année. Dans ce RPG (jeu de rôle), le joueur incarne Douchebag, un nouvel écolier, dans un contexte tendu puisqu’une guerre civile éclate à l’école primaire entre les Elfes, menés par Stan et Kyle, et les humains, menés par Cartman, raconte XboxGen.

Pour faire monter la pression, la société Ubisoft a fourni à la presse spécialisée plusieurs images du jeu en développement, ce qui a fait le bonheur des fans. Le site Kotaku, en particulier, a publié sur son site toutes ces captures d’écran du futur jeu. Et voilà que le journaliste reçoit, le lendemain, un email d’un attaché de presse d’Ubisoft, lui demandant de bien vouloir retirer l’une de ces images: celle sur laquelle Cartman est en train de péter... Car parmi les pouvoirs magiques des personnages de South Park, on compte le pet enflammé et le lâchage d’odeur fétide sur l’ennemi.

«Avec nos excuses, pouvez-vous s’il vous plaît retirer l’image de Cartman en train de péter de votre couverture, car elle n’a pas été approuvée par l’ESRB. Désolé pour ce désagrément, nous apprécions votre compréhension.»

L’ESRB, pour «Entertainment Software Rating Board», est l’autorité de régulation américaine du jeu vidéo. Ayant trouvé ridicule la demande, le site a simplement «censuré» l'image, en appliquant un poisson rouge sur les fesses découvertes du petit personnage:

Source: Kotaku

Un peu plus tard, Ubisoft demandait aux journalistes de retirer une deuxième image, sur laquelle on devine un personnage kidnappé par des aliens qui s'apprêtent à lui infliger un sondage anal.

Source: Kotaku

Ubisoft a déclaré que ces images, en raison de leur «langage cru ou insultant» et de leur «description offensante des fonctions basiques humaines», n'ont pas été approuvées par l’autorité. Néanmoins, le journaliste de Kotaku assure qu'après avoir interrogé les représentants de l’ESRB, il a appris que l'institution n’avait aucun problème avec les images concernées.

Un revirement un peu curieux de l'éditeur de jeux puisque, comme l’explique le site Polygon, ce jeu est justement «créé pour offenser ceux qui trouvent les blagues scatologiques déplaisantes»!

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte