CultureCulture

Monopoly: la règle et les stratégies que tout bon joueur devrait connaître

Jim Pagels, mis à jour le 04.06.2013 à 11 h 02

De nombreux articles sur Internet s'enflamment pour une règle «inconnue» qui rendrait les parties plus rapides. Et écrivent beaucoup d’âneries par la même occasion.

Lors d'une tentative de record du monde du plus de parties de Monopoly jouées simultanément, à Madrid le 27 août 2008, REUTERS/Paul Hanna

Lors d'une tentative de record du monde du plus de parties de Monopoly jouées simultanément, à Madrid le 27 août 2008, REUTERS/Paul Hanna

Un vieux post de blog à propos d’une règle «inconnue» du Monopoly a refait surface sur le Web ces derniers jours. D’abord repris dans un article de Buzzfeed, il s’est ensuite propagé via MSN, Yahoo, le Huffington Post et tout un tas d’autres endroits. L’idée générale est simple: quand vous atterrissez sur un terrain, vous avez le droit de le mettre aux enchères, et le joueur qui fait la meilleure offre l’achète en payant la banque, au lieu que vous l’achetiez vous-même.

Même en mettant de côté le fait que tout joueur de Monopoly qui se respecte connaît déjà cette règle, le post de blog est profondément énervant pour les passionnés du classique des Parker Brothers (comme par exemple ceux d’entre nous qui participent à des tournois de Monopoly). Le journaliste de Buzzfeed affirme que cette règle «rend le jeu beaucoup plus technique», mais cela n’est vrai que si vous vous enorgueillissez de donner des monopoles faciles (quand vous possédez tous les terrains d'une même couleur) à vos adversaires afin qu’ils vous annihilent.

Les puristes du Monopoly connaissent déjà cette règle, mais ils ne l’utilisent jamais, parce que c’est une stratégie absolument dégoûtante. Le post de blog par lequel tout a commencé et les nombreux articles qui on suivi sont l’équivalent de poser la question: «Saviez-vous qu’on a le droit de tirer à trois points par en dessous au basketball?!?» Bien sûr qu’on a le droit. Mais personne d’intelligent ne le ferait.

La stratégie est stupide parce que tous les terrains sont en fait sérieusement sous-évalués, ce qui veut dire qu’en atterrissant sur l’un d’entre eux, vous avez la possibilité de l’acheter à un prix bien inférieur à sa valeur du marché. Vous pouvez lire un bon résumé des statistiques sur le Web, qui montre que la valeur de la plupart des terrains avec seulement une ou deux maisons dessus est facilement récupérée en moins de 10 tours de plateau environ dans une partie à trois ou quatre joueurs.

Tous ces articles semblent suggérer que l’on pourrait avoir un terrain à un prix plus bas en le mettant aux enchères, mais si cela se passe, c’est que vous jouez contre de très mauvais joueurs de Monopoly. Ce qui devrait se passer, c’est que vous allez vendre un terrain qui coûte 200 euros pour 450 euros et vous sentir bête. Même si vous ne pouvez pas construire dessus, vous pouvez le mettre en hypothèque pour la moitié du prix.

Il existe une idée fausse assez répandue selon laquelle vous avez besoin de beaucoup d’argent au début de la partie, ce qui pousse beaucoup de joueurs à ne pas tout dépenser sur l’achat de terrain. Mais en fait, la chose la plus importante au début de la partie est d’acheter le plus de terrains possible, puis de les échanger pour obtenir des monopoles ou de l’argent.

Si vous êtes au stade de la partie où des terrains sont toujours disponibles, alors il y a peu de chances pour qu’un autre joueur ait quelque chose de sérieux auquel il faille faire attention, et il n’est donc pas trop risqué d’avoir les poches vides, d’autant plus que vous touchez 200 euros en liquide à chaque fois que vous passez par la case départ.

Les gens semblent aussi penser que vous devriez «viser» le monopole orange, et considérer que tous les autres terrains peuvent être mis aux enchères. Pas de problème si vous êtes Gérard Majax et que vous pouvez manipuler le temps et l’espace, mais la majorité d’entre nous est à la merci des dés quand il s’agit de savoir quel monopole nous allons pouvoir acquérir. Vous allez peut-être regretter de ne pas avoir gardé ce jaune quand le type en face de vous a les deux autres et veut échanger.

Mais la raison principale pour laquelle cette «nouvelle» a eu du succès sur Internet est qu’elle peut supposément accélérer le jeu. Joueur au tennis de la main gauche va aussi produire un match assez rapide.

Et puis, une partie de Monopoly entre joueurs intelligents et expérimentés prend entre 60 et 90 minutes. Oui, vous avez bien lu. Les parties entres amateurs prennent généralement beaucoup plus de temps pour les raisons suivantes:

Les gens attendent trop longtemps avant de s’échanger des monopoles

Il y a un courant de pensée selon lequel si vous donnez un monopole à quelqu’un, vous lui offrez la partie. Mais donner à quelqu’un le terrain qui complète son monopole en échange d’argent ou d’autres terrains qui vous créent votre propre monopole n’est pas une mauvaise stratégie, surtout si vous laissez votre adversaire sans beaucoup d’argent pour construire sur son nouveau monopole.

Les gens attendent trop longtemps avant de construire sur leurs monopoles

Une fois que vous avez un monopole, vous devriez normalement y construire aussi vite que possible avec tout l’argent que vous avez, même si cela signifie hypothéquer d’autres terrains moins importants pour augmenter votre pouvoir d’achat. C’est d’autant plus vrai si cela vous permet d’atteindre les trois maisons par terrain, niveau auquel les loyers explosent vraiment.

Les gens ne connaissent pas le coût d’une propriété ou d’une maison

La solution: les mémoriser. Les maisons sont faciles, 50 euros pour la première rangée, 100 euros pour la suivante, ensuite 150 euros puis 200 euros.

Les gens ne connaissent pas la distance d’un lancer de dé et comptent chaque case pour bouger leur pion

La solution: le plateau fait dix cases sur dix cases. Si vous faites un huit, bougez simplement votre pion là où vous êtes sur le prochain côté, puis soustrayez deux cases.

Les gens attendent avant de payer de l’argent

Vous n’avez pas à attendre que le type à côté de vous casse son billet de 500 euros pour payer son loyer ou acheter une propriété avant de lancer les dés. Il peut le faire pendant que vous jouez votre tour. C’est d’autant plus vrai au début de la partie, qui devrait normalement consister en des lancers de dés rapides et des achats de propriétés.

Si la vente aux enchères est une mauvaise stratégie la plupart du temps, il faut reconnaître qu’il y a quelques cas où cela peut s’avérer intelligent. Ces cas se présentent plutôt à la fin d’une partie, quand quelqu’un tombe sur un terrain cher qui n’appartient à personne et n’a que peu de valeur pour vous ou vos adversaires parce que tout le monde a déjà des monopoles et essaye de les financer.

L’une des idées fausses les plus répandues au Monopoly est qu’il faut acquérir beaucoup de monopoles. Vous n’en avez vraiment besoin que d’un, et il est de toute façon difficile d’en financer plus.

Donc, dans ces rares cas, allez-y et mettez aux enchères si vous le devez! Mais pas besoin de transformer votre salon en Hôtel Drouot, sauf si vous voulez vraiment finir votre partie le plus vite possible et ne voyez pas d’inconvénient à ce que votre petit neveu vous humilie avec ces rouges que vous venez de lui offrir sur un plateau.

Jim Pagels

Traduit par Grégoire Fleurot

Jim Pagels
Jim Pagels (3 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte