Culture

Trailer est-il? «Frankenstein's Army», soldats russes contre monstres nazis

Temps de lecture : 2 min

Filmée façon «Projet Blair Witch», une plongée trash dans un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale.

Braindead - DR
Braindead - DR

En choisissant le film Frankenstein's Army pour notre trailer du jour, on a fait d'une pierre deux coups: choisir évidemment une bande-annonce digne d'intérêt (et carrément trash au passage, avis aux âmes sensibles) tout en effectuant une sorte de «droit de suite» lié à une précédente publication.

Il y a un peu plus de trois mois, on vous parlait en effet du film Army of Frankensteins, série B mixant voyage dans le temps, Guerre de sécession et armée de Prométhée modernes prêts à en découdre.

On signalait alors que le film entretenait malgré lui une certaine confusion avec un autre projet de film fantastique au titre extrêmement proche: Frankenstein's Army, signé Richard Raaphorst, un Néerlandais à l'œuvre dans le film de genre depuis un moment même s'il s'agit ici de son premier long.

Eh bien la bonne nouvelle, c'est qu'on a enfin des images (plutôt violentes, donc) à se mettre sous les yeux après les pré-bandes annonces tournées il y a plusieurs années pour convaincre des investisseurs. Le film, tourné en mode found footage, suit un bataillon de soldats russes perdus en 1945 en territoire nazi, qui sont rapidement confrontés aux horribles créatures concoctées par un savant du IIIe Reich.

Tourné en langue anglaise avec notamment le Tchèque Karel Roden, vu notamment dans certains films de Guillermo Del Toro (Blade II, Hellboy) dans le rôle du bien nommé Viktor, le film propose un bestiaire de monstres assez hallucinant. Des visions cauchemardesques qui ont fait leur petit effet lors de la dernière cuvée du Comic Con de San Diego, à en juger par certaines images récoltées à cette occasion.

Une sortie limitée, probablement directement en VOD, est prévue outre-Atlantique pour la fin juillet. On imagine aisément un événement comme l'Etrange Festival ou le PIFFF pour le découvrir en France sur grand écran...

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Alexandre Hervaud

Newsletters

«Lorsqu'elles disent “non”, les femmes pensent “oui”»: le déni du consentement, une tradition bien ancrée

«Lorsqu'elles disent “non”, les femmes pensent “oui”»: le déni du consentement, une tradition bien ancrée

La résistance des femmes aux assauts sexuels des ces messieurs a longtemps été perçue comme un acte feint, destiné à pimenter le jeu érotique et à flatter la force masculine.

Aux Trans Musicales, la musique résonne aussi en prison

Aux Trans Musicales, la musique résonne aussi en prison

Une trentaine de détenus du centre pénitentiaire de Vezin-Le-Coquet, près de Rennes, ont pu vivre à leur manière la 43e édition du festival.

«Les Choses humaines», portrait complexe de la culture du viol

«Les Choses humaines», portrait complexe de la culture du viol

Le nouveau film d'Yvan Attal raconte une affaire éprouvante à travers plusieurs points de vue, invitant tous les hommes à réfléchir.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio