Culture

Trailer est-il? «Viy 3D», l'art du blockbuster gothique à la russe

Temps de lecture : 2 min

Des stars de «X-Men» et «Game of Thrones» s'encanaillent dans un sous-Dracula russe en relief plutôt aguicheur.

L'indigestion soviétique - DR
L'indigestion soviétique - DR

Quand un camarade m'a confié avoir croisé à Cannes Uwe Boll, tantôt chouchou (quand il fait des films intéressants snobés par tous) tantôt tête de turc (quand ses films sont vraiment indéfendables, à l'image de son dernier) de cette rubrique, c'est tout naturellement que j'en ai déduit que le réalisateur de House of the Dead devait zoner au Marché du film pour vendre aux inconscients ses futures perlouzes.

D'après cet article du Hollywood Reporter dégoté via le Facebook d'Uwe Boll, on avait vu juste, sauf que le gaillard n'était pas seulement présent à Cannes pour teaser ses propres films, mais en tant que responsable, via sa société Event Films, des ventes à l'international du blockbuster russe Viy 3D, tiré d'une nouvelle fantastique (déjà adaptée en 1976) à base de vampires et de monstres des bois signée Nikolai Gogol.

Visiblement, c'est plutôt du côté de Bram Stoker que cette nouvelle adaptation friquée lorgne, à en juger par ses premières images évoquant aussi bien le Dracula version Coppola, l'univers gothique de Tim Burton, que l'affreux Van Helsing avec Hugh Jackman ou les films du Russe Timur Bekmanbetov (Day Watch).

Avec Jason Flemyng (X-Men: Le Commencement) et Charles Dance (Game of Thrones) au casting, le film a été majoritairement tourné en anglais, mais la bande-annonce qui suit est doublée en russe. Que la langue ne vous décourage pas: la fin du trailer réserve d'assez splendides moments de bravoure.

Une version anglophone plus ancienne (et moins appétissante) est toutefois visible sur YouTube. Actuellement en post-production, le film sortira via Universal en salles en Russie, probablement cet automne sur plus de 2.000 écrans, soit l'équivalent d'un blockbuster hollywoodien. On espère que Uwe Boll a, malgré sa réputation, gardé d'assez bons contacts avec des distributeurs français pour assurer au film une sortie salle par chez nous...

Alexandre Hervaud

Newsletters

«Ça me rappelle Woodstock»: mais qui sont ces vieux que vous croisez en festival électro?

«Ça me rappelle Woodstock»: mais qui sont ces vieux que vous croisez en festival électro?

Pourquoi ne pourrions-nous pas faire la fête jusqu'à la fin de notre vie? Si la musique électronique est victime d'un sacré paquet de clichés, les plus de 65 ans aussi.

Quatre lumières tamisées pour le début de l'automne

Quatre lumières tamisées pour le début de l'automne

«La Voix d'Aïda» de Jasmila Žbanić, «Tout s'est bien passé» de François Ozon, «La Troisième Guerre» de Giovanni Aloi et «Stillwater» de Tom McCarthy attirent l'attention parmi les pléthoriques sorties de la semaine.

De quelles personnes réelles Proust s'est-il inspiré pour écrire «La Recherche»?

De quelles personnes réelles Proust s'est-il inspiré pour écrire «La Recherche»?

La publication d'inédits est l'occasion de revenir sur les origines du chef-d'œuvre de Marcel Proust et la transposition fictionnelle de son entourage.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio