CultureCulture

Pourquoi Bradley Cooper a tout compris

Cécile Schilis-Gallego, mis à jour le 30.05.2013 à 12 h 34

Photo du film Limitless (2011). Gaumont Distribution.

Photo du film Limitless (2011). Gaumont Distribution.

Rien de pire pour Bradley Cooper que d'être à l'affiche du dernier volet de Very Bad Trip, sorti en salle mercredi 29 mai en France. C'est en tout cas le diagnostic du site Grantland qui par ailleurs qualifie la tête d'affiche d'Happiness Therapy d'acteur «le plus intelligent d'Hollywood».

L'auteur de l'article n'est pas tendre avec la comédie:

«Very Bad Trip 3 est un film illégitime –le genre de chose non prévue conçue quand le bilan d'un studio a un rapport non protégé avec une date de diffusion disponible.»

Cet ajout à la filmographie de l'acteur apparaît d'autant plus malheureux que les choix faits depuis le succès d'Happiness Therapyqui lui a valu une nomination aux Academy Awards– s'avèrent plutôt intelligents. 

«En termes de gestion de carrière, Cooper a cette année émergé comme l'un des seuls acteurs de premier plan plutôt jeunes en dehors du cercle Affleck-Clooney-Damon-Ocean's qui sait exactement comment maximiser ses opportunités.»

Voici quelques-uns des conseils prodigué par Grantland pour mener une carrière en or à Hollywood, façon Bradley Cooper: 

  • Reformer les trios qui fonctionnent, en l'occurence David O. Russell, qui a dirigé Happiness Therapy et Jennifer Lawrence qui lui donnait la réplique dans le film.
  • Miser sur des réalisateurs gagnants, notamment Steven Spielberg dont le dernier poulain, Daniel Day-Lewis, a gagné en 2012 l'oscar du meilleur acteur pour lequel Cooper était également nominé.
  • Faire dans l'indé: Bradley Cooper sera à l'affiche de Serena, un film sur la Grande Dépression inspiré du roman homonyme de Ron Rash. «Faire un film minuscule comme celui-là montre que par sa présence, par définition, il peut faire de quelque chose de petit quelque chose de très grand», analyse le journaliste. 
  • Ne pas dire «oui» à tout: l'acteur a refusé de jouer dans le prochain film de Natalie Portman, Jane Got a Gun, duquel s'étaient précédemment retirés Jude Law, Joel Edgerton et Michael Fassbender. Il sera finalement remplacé par Ewan McGregor
Cécile Schilis-Gallego
Cécile Schilis-Gallego (105 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte