Culture / Culture

Ray Manzarek, membre fondateur des Doors, est décédé

Temps de lecture : 2 min

Image publicitaire des Doors: de gauche à droite, Ray Manzarek, Jim Morrison, Robbie Krieger et John Densmore (Reuters).
Image publicitaire des Doors: de gauche à droite, Ray Manzarek, Jim Morrison, Robbie Krieger et John Densmore (Reuters).

Sa rencontre avec Jim Morrison en 1965 a conduit à la création des Doors. Si l’imposante présence et la vie chaotique de Morrison en ont fait l’icône du groupe de rock, c’est à Ray Manzarek, le claviériste du groupe décédé le 20 mai à l’âge de 74 ans, que l’on doit le son très particulier de chansons comme Light My Fire ou Break on Through.

«Beaucoup de ce qui a fait la gloire des Doors était dû à M. Manzarek, avec son penchant pour le mélange des courants musicaux, l’ancien et le nouveau, du blues au classique, de la poésie parlée au psychédélique», explique la nécrologie du Washington Post.

Après la mort de Morrison, Manzarek a continué de jouer, seul ou dans des groupes, reformant récemment les Doors, jusqu’à son décès. Bien qu’il soit surtout connu pour ses performances au clavier pour The Doors, Manzarek jouait la guitare, les percussions, et chantait.

En 1991, il s’était dit «peu impressionné» par le film The Doors d’Oliver Stone. «Ce n’était simplement pas le vrai Jim Morrison, avait-il alors affirmé. Le Jim qu’on connaissait était beaucoup plus sensible, poétique, artistique, spirituel.»

Manzarek est mort d’un cancer du canal biliaire à Rosenheim, en Allemagne.

D.D.

Daphnée Denis Journaliste

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters