Culture / Culture

Quels blockbusters américains se cachent derrière ces titres ridicules?

Temps de lecture : 2 min

Montage photo publié sur Taxi [via Reddit, images via Imgur].
Montage photo publié sur Taxi [via Reddit, images via Imgur].

Les grosses productions américaines sont toujours des événements très attendus par les fans, surtout lorsqu'il s'agit d'adaptions de livres ou de comics. Les producteurs utilisent donc dans un premier temps des titres codés -«working titles» en anglais- pour ne pas être repérés et filmer en toute discrétion. Les titres en question finissent presque à chaque fois par être démasqués par les fans les plus assidus qui mènent l'enquête sur internet voire sur le lieu du tournage, quand ce ne sont pas les acteurs qui le révèlent par inadvertance.

Certains se sont amusés à recréer des affiches de film avec leur nom de code sur le site Imgur, comme le rapporte Taxi. The Matrix Revolutions s'appellerait The Burly Man, Iron Man 2 devient Rasputin et Star Wars, épisode VI: Le Retour du Jedi, Blue Harvest. Pour les plus sceptiques ou les plus curieux, voici l'histoire de certains de ces titres.

Le titre décalé

Avengers, la grosse production Marvel de l'année 2012, s'appelait initalement, Group Hug, «câlin de groupe» en français. Pour les amateurs de comics, le faux titre n'est pas un secret. C'est Samuel L. Jackson qui l'aurait révélé par inadvertance en oubliant le script dans une photocopieuse au Canada.

Les connaisseurs comprennent donc immédiatement de quoi il retourne lorsque des affiches sont postées à propos du tournage du film Group Hug dans les rues de New York.

Certains arrivent même à filmer le tournage et postent les vidéos sur Internet:

Clien d'oeil à la famille

Le second volet très attendu de la trilogie de Christopher Nolan était initialement appelé Rory's First Kiss ou RFK -«le premier baiser de Rory» en français- par l'équipe du tournage. C'est un journaliste de Chicago qui décèle très vite que le prochain Batman se cache derrière ce titre mystérieux.

Sur les forums, les premières spéculations imaginaient que le titre était lié à la série américaine Gilmore Girls, diffusée de 2000 à 2007, et dont le personnage principal porte le nom de Rory. En réalité, cela fait référence à l'un des fils du réalisateur Christopher Nolan. C'est également le titre de l'un des moceaux de la bande originale du film.

Sur Internet, des images prouvent l'utilisation de ce faux titre lors du tournage:

Les autres volets ont également été renommés:

Référence culturelle

A priori aucun lien entre Harry Potter et Bruce Springsteen. Pourtant, c'est bien le titre de l'une des compositions de ce dernier qui a été utilisé comme titre d'origine du second volet des aventures de l'apprenti sorcier. Le morceau, «Incident on 57th Street» est issu de l'album The Wild, The Innocent and the E Street Shuffle sorti en 1973.

Pour voir toutes les fausses affiches sur Imgur, cliquez ici.

Cécile Schilis-Gallego

Newsletters

«Rapper's Delight» du Sugarhill Gang a changé à jamais la face du hip-hop américain

«Rapper's Delight» du Sugarhill Gang a changé à jamais la face du hip-hop américain

Ce tube illustre à lui seul un changement d'époque, provoquant la gloire des uns et la chute des autres.

Bill Burr, l'homme blanc par lui-même

Bill Burr, l'homme blanc par lui-même

Dans «Paper Tiger», disponible sur Netflix, le comédien américain défend la nécessité de questionner tous les points de vue –et en premier lieu le sien.

«Mulholland Drive» est-il un film féministe?

«Mulholland Drive» est-il un film féministe?

Reconnu comme un chef-d'œuvre de l'histoire du cinéma, «Mulholland Drive» fait aussi état de la violence contre les femmes à Hollywood et montre une impossible solidarité entre elles.

Newsletters