CultureCulture

Trailer est-il? «Le Grand Méchant Loup», on remake bien le Québec

Alexandre Hervaud, mis à jour le 08.11.2016 à 17 h 03

Un casting XXL (Poelvoorde, Merad, Donzelli, etc.) et des réalisateurs surdoués réunis non pas pour un film original, mais pour un remake, hélas.

Attention Charlotte, un grand vilain Benoît te course - DR

Attention Charlotte, un grand vilain Benoît te course - DR

Alors qu'on vadrouillait sur Dailymotion en quête de matos franchouillard pour alimenter cette rubrique clairement squattée par le ciné américain, voilà qu'on découvre par hasard la comédie Le Grand Méchant Loup, dont la sortie est prévue pour le 10 juillet.

Son casting de malade aurait coûté plus d'un bras à une époque pré-tribune de Vincent Maraval (et peut-être encore aujourd'hui, qui sait), puisqu'on y retrouve Benoît Poelvoorde, Kad Merad, Fred Testot, Valérie Donzelli, Charlotte Le Bon, Zabou Breitman, Christiana Reali et Léa Drucker.

Vous trouvez que ça fait beaucoup d'actrices pour peu de mâles? C'est normal compte tenu du pitch, qui voit trois frangins tentés par l'infidélité.

Outre sa distribution, c'est surtout l'identité des réalisateurs qui nous a illico excité: il s'agit en effet du nouveau film signé Nicolas et Bruno, le duo génial derrière les Messages à Caractères Informatifs, et un premier film génial, La Personne aux Deux Personnes (rappelez-vous de Chabat hilarant en Gilles Gabriel). Souci: trop high concept pour le pays de Turf (et un peu surproduit aux yeux de Chabat, qui n'a pas tort), le film a fait un bide, obligeant ainsi le duo à se tourner vers du «plus sûr» pour la suite de leur carrière.

Malgré une crainte initiale devant l'aspect film choral bien éloigné de leur univers, c'est assez confiant qu'on a lancé la lecture de la bande-annonce avant de se dire: «Attends, attends, mais je la connais cette histoire.»

Et là, désillusion: le film est effectivement un remake de la très sympathique comédie québécoise Les 3 p'tits cochons, sortie outre-Atlantique en 2007, et en 2008 par chez nous, récoltant presque 90.000 entrées pour une sortie en plein mois d'août.

D'après la presse québécoise, il s'agit du premier long métrage québécois adapté en France. La télé a pris l'habitude depuis un moment, à en juger par les formats importés comme Un gars, une fille ou Les Invincibles. Si on peut comprendre la nécessité d'adapter un format télévisuel long et récurrent aux us et coutumes français, il y a de quoi s'interroger sur l'opportunité de refaire un film récent tourné en langue française.

Coïncidence, les 3 p'tits cochons était le premier film réalisé par l'acteur et humoriste canadien Patrick Huard, que beaucoup de Français ont découvert en David Wozniak dans l'excellent Starbuck. Or ce dernier, malgré un carton en France (plus de 450.000 entrées), se voit également remaké à la sauce frenchy avec José Garcia dirigé par sa femme dans le film Fonzy. La sortie de cette deuxième version est prévue pour le 30 octobre 2013, soit à peine un an et quatre mois après la sortie de l'original en France –et pas du tout passé inaperçu à l'époque, on insiste.

On moque souvent (et à juste titre) le manque d'inspiration d'Hollywood, mais c'est peu dire que la France n'a pas de quoi pavoiser non plus, parfois.

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud
Alexandre Hervaud (231 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte