CultureCulture

Un mémo secret révèle l'influence de la CIA sur le scénario de «Zero Dark Thirty»

Cécile Schilis-Gallego, mis à jour le 10.05.2013 à 13 h 41

L'agence de renseignement a demandé au scénariste Mark Boal de retirer certaines scènes du film.

Extrait de la bande-annonce de «Zero Dark Thirty».

Extrait de la bande-annonce de «Zero Dark Thirty».

La CIA a directement influencé le script du film Zero Dark Thirty, retraçant la traque d'Oussama Ben Laden. C'est ce que révèle un mémo, initialement classifié «secret», obtenu par le site Gawker. A l'intérieur, le résumé de cinq téléconférences entre le service de communication de la CIA et le scénariste du film, Mark Boal:

«Pendant ces appels, Boal a "partagé oralement le scénario" de Zero Dark Thirty pour avoir un retour de la CIA, et les porte-parole de la CIA ont demandé oralement à Boal d'enlever des passages auxquels ils s'opposaient. D'après le mémo, il l'a fait.»

Les principaux changements:

  • La scène d'ouverture du film: le personnage principal, Maya, devait participer à la scène de torture qui sert d'introduction au film. Après correction de la CIA, elle n'est que témoin de la scène. 
  • Pas de chiens lors des interrogatoires: la CIA s'est également opposée à une scène d'interrogatoire où des chiens étaient utilisés afin d'intimider des prisonniers. Selon l'agence de renseignement, «de telles tactiques ne sont pas utilisées».

Des soupçons pesaient déjà sur le film du fait de la forte collaboration de l'administration Obama au projet. La réalisatrice Kathryn Bigelow avait en effet bénéficié d'un accès privilégié aux agences américaines, comme nous l'expliquions en août 2012:

«Un email daté du 15 juin 2011 de Doug Wilson, alors assistant au secrétaire à la Défense pour les affaires publiques, affirme que la coopération a été mise en place avec "l’entière connaissance et le soutien/accord total du directeur [de la CIA] Panetta".»

Le Guardian rappelle quant à lui que la commission du Sénat américain sur le renseignement avait ouvert une enquête en janvier, faisant suite à des inquiétudes de membres de la CIA, pour savoir si la réalisatrice et le scénariste avaient bénéficé d'un "accès inapproprié" à des documents de l'agence:

«L'enquête a été abandonnée en février après que Zero Dark Thirty, initialement considéré comme un favori des Oscars, a quitté la plus célèbre cérémonie du cinéma avec un simple prix pour le son.»

Cécile Schilis-Gallego
Cécile Schilis-Gallego (105 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte