CultureCulture

Trailer est-il? «Apocalypse Earth», on achève bien «Avatar»

Alexandre Hervaud, mis à jour le 03.05.2013 à 17 h 18

Deux rescapés des séries «Highlander» et «21 Jump Street» se retrouvent dans un ersatz du blockbuster de James Cameron.

Il ne peut en rester qu'un (ou deux) - DR

Il ne peut en rester qu'un (ou deux) - DR

S'il y a bien un type de «news ciné» redondante qu'on évite avec soin, c'est le suivi incessant de la pré-production des suites d'Avatar, le monstrueux blockbuster de James Cameron. Non pas que le projet en lui-même ne nous intéresse pas, bien au contraire, mais c'est à croire qu'une simple ouverture du fichier AVATAR-2-V1.doc sur l'ordi de Cameron suffit à motiver la publication d'une nouvelle actu sur la blogosphère.

Au lieu de fureter le moindre soubresaut d'activité du papa de Terminator, on préfère s'intéresser à ses erzats, comme par exemple à sa parodie porno en 3D (dont la suite, elle, est déjà sortie: les gens du X sont clairement plus rapides que leurs homologues hollywoodiens).

Mais il n'y a pas que le porno qui s'inspire d'Avatar, et le carton de Cameron inspire aussi le cinéma moins dénudé (mais tout aussi bancal) comme le prouve la bande-annonce de AE: Apocalypse Earth, énième production SF des stakhanovistes copieurs de The Asylum.

Le pitch est le suivant: un groupe de réfugiés de la Terre, réduit à néant ou presque par une invasion extraterrestre, débarque sur une planète exotique où ils devront combattre des aliens sanguinaires pour survivre, tout en contant fleurette à la gente féminine autochtone.

C'est avec un plaisir certain qu'on retrouve au casting deux icônes télévisuelles de notre enfance pas vraiment gâtés niveau filmographie: Richard Grieco, vu dans une saison de 21 Jump Street avant d'avoir droit à son spin-off (Booker) de courte durée, et surtout Adrian Paul, aka Duncan McLeod dans la série TV Highlander (et les derniers films assez déshonorants de la franchise ayant fait de Christophe Lambert une star).

La ressemblance évidemment pas fortuite du tout avec Avatar évoquée plus tôt tient dans la relation «humain/alien» un brin embarrassante entre Adrian Paul et une «native» maquillée comme une Jeep de l'US Army volée. Le film pioche également dans tous les films d'invasions récents et propose aussi des dinosaures (on parie combien que ce sont les mêmes que ceux du dernier film Asylum chroniqué ici même récemment?). Signalons enfin que la chose est réalisée par un certain Thunder Levin, auteur d'un probablement mémorable Mutant Vampire Zombies from the 'hood.

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud
Alexandre Hervaud (231 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte