CultureCulture

Cannes: un jury peu varié

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 14.05.2013 à 12 h 24

Nicole Kidman dans «Eyes Wide Shut»

Nicole Kidman dans «Eyes Wide Shut»

Qui pour poser ses fesses aux côtés de Steven Spielberg, passer des heures en projection, et d'autres en discussions et délibérations, pour se forger avec le président du 66e Festival de Cannes un avis sur les film, un avis sur le futur lauréat de la palme? Quatre comédiens et quatre réalisateurs: uniquement, donc, des personnes issues du monde du cinéma.

Nicole Kidman est la caution glamour de ce jury. L'Australo-américaine, qui n'a jamais cessé d'être grandiose, en Miss Météo arriviste ou en visiteuse de prison vulgaire et refaite, a déjà arpenté plus d'une fois la Croisette, et notamment en 2001 pour Moulin Rouge, de Baz Luhrmann –qui fait l'ouverture du Festival cette année avec Gatsby le Magnifique.

On verra aussi l'actrice indienne Vidya Balan (Cannes célèbre cette année le centenaire du cinéma indien), la réalisatrice japonaise Naomi Kawase, (Caméra d'or en 1997 et Grand Prix en 2007), Lynne Ramsay, scénariste, réalisatrice et productrice britannique, dont le court-métrage Swimmer figure dans la sélection de la Quinzaine des réalisateurs. Il y aura Daniel Auteuil, acteur et réalisateur français, récompensé par le prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes en 1996 pour Le Huitième Jour; Ang Lee, réalisateur, scénariste et producteur taïwanais, notamment récompensé de l'Oscar du meilleur film pour Le Secret de Brokeback Mountain. Le Roumain Cristian Mungiu, présent sur la Croisette en 2012 pour Au-delà des collines et Christoph Waltz, lauréat du prix d'interprétation masculine à Cannes pour son rôle d'officier SS dans Inglourious Basterds de Quentin Tarantino.

Pas une personne pour apporter une touche de variété extérieure au monde du cinéma, comme Cannes le fait pourtant si souvent: un styliste l'an dernier (Jean-Paul Gaultier); une critique littéraire en 2011 (Linn Ullmann); souvent des écrivains au cours des années (comme Emmanuel Carrère en 2010)...

En espérant que cette touche de variété, absente du jury, ne le sera pas dans les films sélectionnés. 

C.P.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte