Culture

Festival de Cannes: sélection virile

Temps de lecture : 2 min

Même question que l'an dernier: pourquoi si peu de femmes?

Valeria Bruni Tedeschi dans «Les Regrets», ©Mars Distribution
Valeria Bruni Tedeschi dans «Les Regrets», ©Mars Distribution

Mise à jour du 26/04/2013: Jim Jarmush sera également en compétition avec son film Only lovers left alive, avec , , et .

Thierry Frémaux a annoncé ce jeudi la sélection officielle du Festival de Cannes 2013. Premier constat: elle est excitante[1]. Elle comprend comme à l'accoutumée plusieurs «habitués»: normal, souligne le délégué général: «Les grands réalisateurs font les grands films.» Et reviennent donc souvent sur la Croisette.

Le deuxième constat est moins réjouissant: encore si peu de femmes?

Le jury de la Cinéfondation est présidé par Jane Campion, et composé de trois femmes pour un seul homme. La sélection de la section Un Certain Regard compte six femmes sur quinze réalisateurs. Mais en compétition pour la Palme d'Or? Une seule femme: Valeria Bruni-Tedeschi, qui présentera Un Château en Italie. Contre dix-huit hommes.

Alors revient en tête la polémique de 2012: pourquoi les femmes sont-elles si peu présentes au Festival de Cannes? Frémaux assurait l'an dernier que «la place faite aux femmes doit être augmentée» dans le cinéma mais tempérait en expliquant que «ce n'est pas à Cannes, ni au mois de mai, qu'il faut poser le problème, c'est toute l'année».

Cette année, il s'est répété. A Slate qui posait la question de cette absence de femmes, en conférence de presse, il a donc expliqué:

«Les œuvres que vous verrez bientôt sont faites par des artistes, des cinéastes, dont nous ne préjugeons pas la qualité en fonction de ce qu'elles sont faites par des hommes ou des femmes. Comme citoyens, nous sommes attachés à la parité, mais comme sélectionneurs cannois nous cherchons simplement la meilleure compétition possible. Le problème n'est pas au Festival de Cannes. Le problème est dans les écoles de cinéma, dans la manière dont on peut permettre à de jeunes cinéastes, quand elles en sont au stade du scénario, d'exprimer leur sensibilité. Nous avions dit l'année dernière que ce n'était pas à Cannes et une seule fois par an qu'il fallait se poser la question, mais partout et toute l'année. Nous notons juste que depuis un an ce débat n'a pas été amené sur la place publique. On va recommencer, nous nous y attendons, à polémiquer sur ce sujet-là.»

On peut déplorer que la compétition ne comprenne pas davantage de femmes –qui ont leur place dans des sections moins prestigieuses, ce qui prouve bien qu'il y en a. Et le Festival, s'il ne crée pas le problème, a valeur de symbole et peut ainsi contribuer à le résoudre. S'il ne donne pas de modèles féminins, il est plus difficile pour de jeunes femmes cinéastes de s'envisager comme réalisatrices.

Mais il est vrai que, puisque le problème a été soulevé il y a un an, c'est le monde du cinéma tout entier, qui sait être bruyant lorsqu'il s'agit de parler de salaires ou de conventions collectives, qui doit s'interroger sur cette pénurie persistante de femmes au sommet. Son silence est coupable.

C.P.

[1] La liste de films en compétition:

Film d'ouverture: Baz Luhrmann Gatsby Le Magnifique (Hors Compétition)

Valeria Bruni-Tedeschi Un Château en Italie

Ethan Coen, Joel Coen Inside Llewyn Davis

Arnaud des Pallières Michael Kohlhaas

Arnaud Desplechin Jimmy P.

Amat Escalante Heli

Asghar Farhadi Le Passé

James Gray The immigrant

Mahamat-Saleh Haroun Grigris

JIA Zhangke A Touch of sin

Kore-Eda Hirokazu Like father like son

Abdellatif Kechiche La vie d'Adèle

Takashi Miike Wara no tate

François Ozon Jeune et Jolie

Alexander Payne Nebraska

Roman Polanski La Vénus à la fourrure

Steven Soderbergh Behind the Candelabra

Paolo Sorrentino La Grande Bellezza

Alex Van Warmerdam Borgman

Nicolas Winding Refn Only God Forgives

Film de clôture: Jérôme Salle Zulu (Hors Compétition)

Voir l'intégralité des films sélectionnés dans toutes les sections sur le site du Festival. Quelques ajoutes seront faits dans les prochains jours.

Newsletters

Comment fabrique-t-on un bon personnage de flic pour une série?

Comment fabrique-t-on un bon personnage de flic pour une série?

Il existe un moyen d'offrir aux spectateurs autre chose qu'une énième variation d'un archétype de policier vu et revu.

Dans les salles de concert, le public manque à l'appel

Dans les salles de concert, le public manque à l'appel

Alors que les annonces de tournée se multiplient, les ventes de billets sont loin de ce que les programmateurs et tourneurs espéraient.

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

La réponse vous surprendra: c'était il y a très peu de temps.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio