Culture

Comment Modern Family a failli sauver Ben Laden

Temps de lecture : 2 min

Ou presque.

Eric Stonestreet © 20th Century Fox Television
Eric Stonestreet © 20th Century Fox Television

Le site Mental Floss rapporte une histoire. Celle de la soirée du 1er mai 2011. Veille de la mort d'Oussama Ben Laden, tué d’une balle dans la tête par des forces spéciales de la marine américaine à Abbottabad. Ce soir-là à la Maison Blanche, se tient le White House Correspondents’ Dinner, soirée de gala annuelle à laquelle le président et le vice-président des États-Unis assistent. Ce soir-là, surtout, rien de doit filtrer de l'opération en cours.

Pourtant à table, l'un des convives, Eric Stonestreet, le Cameron Tucker de Modern Family, pose une question gênante. William Dalley, alors chef de cabinet de la Maison Blanche, lui avait promis qu'il pourrait visiter la Maison Blanche le lendemain mais cette visite a été annulée. Stonestreet demande pourquoi, rapporte Mental Floss.

George Stephanopoulos, journaliste politique et ancien conseiller de Clinton, familier du fonctionnement de la maison, se tourne vers eux et s'adresse à Daley:

«“Il est en train de se passer quelque chose Bill? [William Dalley]” (...) Daley se met à transpirer, d'après son propre souvenir, et sort une excuse. “C'est au sujet de la plomberie.” Il ajoute “Vous savez quoi, Eric? Passez lundi, je vous ferai faire la visite personnellement”»

Et l'opération put se dérouler comme on sait. Heureusement que la réalité n'est pas conforme aux séries. Si l'on avait été dans Homeland par exemple [spoiler sur la saison 2] Eric Stonestreet aurait tout simplement été convié à venir en salle d'opérations, aurait pu converser avec les personnes chargées de son bon déroulement. Il se serait sans doute avéré être un complice de Ben Laden inflitré à Hollywood et lui aurait envoyé un SMS pour le prévenir de l'arrivée des forces américaines.

Newsletters

Il y a trente ans, Nirvana faisait entrer l'underground dans le mainstream

Il y a trente ans, Nirvana faisait entrer l'underground dans le mainstream

«Nevermind» ne s'est pas fait sans quelques trahisons à l'esprit et aux préceptes punk si chers aux trois musiciens.

James Bond se comportait comme un violeur dans ses premiers films, estime le réalisateur de «Mourir peut attendre»

James Bond se comportait comme un violeur dans ses premiers films, estime le réalisateur de «Mourir peut attendre»

Cary Fukunaga fait notamment référence à une scène d'«Opération Tonnerre», sorti en 1965.

MC Solaar est à la fois prose et combat

MC Solaar est à la fois prose et combat

Depuis des années, il incarne un rap doux et intelligible qui prône la concorde. Mais en grattant la surface, on découvre un artiste bien plus multiple et frontal qu'il n'y paraît. Rencontre avec un homme perché et peu enclin à la nostalgie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio