Culture

Hitler et un couple devant la Tour Eiffel: voyage dans le temps de The History Channel

Temps de lecture : 2 min

La chaîne américaine The History Channel a lancé une superbe campagne de publicité en 2004[1], où le photographe Seth Taras a tenté de faire voyager dans le temps ses spectateurs.

Avec comme slogan «Know where you stand» –Sachez où vous posez les pieds–, Seth Taras s'est rendu dans des endroits célèbres à travers le monde pour les photographier à notre époque, avant de les surimposer sur des photos célèbres. Exemple avec Hitler / un couple d'amoureux devant la Tour Eiffel:

Plus d'images saisissantes ici.

Tant qu'on y est, on vous conseille aussi d'aller jouer avec la «machine à remonter le temps» de Rue89: Pascal Riché et Audrey Cerdan se sont rendus dans plusieurs lieux parisiens pour retrouver aujourd'hui des lieux photographiés au début du XXe siècle, et permettent de voir comment ceux-ci ont évolué:

Allez sur le site pour jouer avec les images

C.D.

[1] Oui on sait, c'est #old, on inaugure pour la peine notre nouveau tag «oldie but goodie» afin de pouvoir partager avec vous des intéressantes histoires ou initiatives qu'on avait ratées. Retourner à l'article.

Newsletters

Jusqu'au XIXe siècle, le couvre-feu était la norme

Jusqu'au XIXe siècle, le couvre-feu était la norme

Ce qui s'apparente à une mesure militaire est, au regard du temps long, d'abord une mesure de police chrétienne visant à mieux différencier le cycle du jour de celui de la nuit.

«Où suis-je?» de Bruno Latour, un conte pour mordre sur nos habitudes de pensée

«Où suis-je?» de Bruno Latour, un conte pour mordre sur nos habitudes de pensée

Le nouveau livre du philosophe poursuit sa réflexion pour répondre à l'état climatique actuel, à la fois aggravé et éclairé par la pandémie.

Tout ce que l'on sait de la vie sexuelle des Néandertaliens

Tout ce que l'on sait de la vie sexuelle des Néandertaliens

Il y a des milliers d'années, les hommes et femmes de la Préhistoire avaient une vie sexuelle. Logique, sinon nous ne serions pas ici pour en parler.

Newsletters