Culture / Culture

La nouvelle convention collective: une catastrophe pour le cinéma?

Temps de lecture : 2 min

Dès décembre dernier, le réalisateur Robert Guédiguian l'assurait: la convention collective du cinéma français en préparation posait des problèmes graves. Selon lui, ses sept premiers films, («y compris Marius et Jeannette», précisait-il) n'auraient pas vu le jour s'il avait dû appliquer la convention du 19 janvier. «C'est un accord pour les riches patrons du cinéma et leurs riches employés», s'insurgeait-il.

Le texte de la convention collective «fixe des planchers de salaires que la production indépendante, largement majoritaire, ne peut pas systématiquement pratiquer. Il condamne l'existence de nombreux films à petit budget –entre cinquante et soixante-dix titres en moins par an selon les estimations», résumait Télérama il y a quelques jours.

Et les Echos précisent ce mercredi: «La mise en oeuvre de la première convention collective du cinéma français débouche sur une crise ouverte.» Quatre associations de producteurs, «représentant selon elles 95% de la production française», ont annoncé ne plus participer aux commissions (notamment au CNC) et comités régissant la vie du cinéma. «Elles demandent au gouvernement de ne pas étendre la convention collective signée entre une seule association de producteurs, l'API (qui regroupe les poids lourds du secteur comme Pathé, UGC, Gaumont ou MK2) et la quasi-totalité des syndicats de salariés, à l'exception de la CFDT.»

Le 11 avril, le gouvernement doit pourtant se prononcer officiellement sur l'extension de la convention à l'ensemble de la filière.

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters