Culture / Culture

La pochette de «The Dark Side of the Moon» revisitée pour les 40 ans de l'album

Temps de lecture : 2 min

L'un des visuels réalisé par Storm Thorgerson
L'un des visuels réalisé par Storm Thorgerson

Le 23 mars 1973 sortait en Grande-Bretagne The Dark Side of The Moon, le huitième album du mythique groupe de rock Pink Floyd. Véritable tournant dans la carrière du groupe, il est devenu l'un des disques les plus vendus de tous les temps, avec 50 millions de copies écoulées dans le monde, et quatorze années de présence dans le classement hebdomadaire des 200 meilleures ventes d'albums aux Etats-Unis.

Dans The Dark Side of The Moon, il n'y a pas seulement la musique, audacieuse et élaborée, qui est devenue culte. L'image sur la pochette, représentant un prisme dispersif, est devenue également incontournable.

Quoi de mieux alors pour fêter l'anniversaire de l'album que de demander à Storm Thorgerson, du groupe de graphistes Hipgnosis, l'un des créateurs de la pochette originale (ainsi que de celle de A Saucerful of Secrets et d'autres albums du groupe tout aussi mythiques), de revisiter le célèbre prisme en attendant la célébration officielle? Voici une sélection strictement subjective (les autres pochettes se trouvent ici) de ses recréations, influencées, entre autres, par Salvador Dali et Roy Lichtenstein

Newsletters

Les podcasts sur la littérature pour bien remplir sa valise

Les podcasts sur la littérature pour bien remplir sa valise

De la science-fiction aux grands classiques, les livres se découvrent désormais sur les ondes mais se dévorent toujours en vacances.

Ce que «Game of Thrones» doit à la Guerre des Deux-Roses

Ce que «Game of Thrones» doit à la Guerre des Deux-Roses

Pour sa saga, George R. R. Martin s'est inspiré de la Guerre des Deux-Roses, un conflit impitoyable de l'Angleterre du XVe siècle, qui opposa les Lancaster et les York.

Où sont les femmes de la littérature? Pas dans les manuels scolaires

Où sont les femmes de la littérature? Pas dans les manuels scolaires

[TRIBUNE] Comment expliquer et accepter cette durable disproportion entre autrices et auteurs dans nos programmes éducatifs?

Newsletters