Culture / Culture

La pochette de «The Dark Side of the Moon» revisitée pour les 40 ans de l'album

Temps de lecture : 2 min

L'un des visuels réalisé par Storm Thorgerson
L'un des visuels réalisé par Storm Thorgerson

Le 23 mars 1973 sortait en Grande-Bretagne The Dark Side of The Moon, le huitième album du mythique groupe de rock Pink Floyd. Véritable tournant dans la carrière du groupe, il est devenu l'un des disques les plus vendus de tous les temps, avec 50 millions de copies écoulées dans le monde, et quatorze années de présence dans le classement hebdomadaire des 200 meilleures ventes d'albums aux Etats-Unis.

Dans The Dark Side of The Moon, il n'y a pas seulement la musique, audacieuse et élaborée, qui est devenue culte. L'image sur la pochette, représentant un prisme dispersif, est devenue également incontournable.

Quoi de mieux alors pour fêter l'anniversaire de l'album que de demander à Storm Thorgerson, du groupe de graphistes Hipgnosis, l'un des créateurs de la pochette originale (ainsi que de celle de A Saucerful of Secrets et d'autres albums du groupe tout aussi mythiques), de revisiter le célèbre prisme en attendant la célébration officielle? Voici une sélection strictement subjective (les autres pochettes se trouvent ici) de ses recréations, influencées, entre autres, par Salvador Dali et Roy Lichtenstein

Mathilde Sagaire

Newsletters

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Newsletters