Culture / Culture

De nombreux hommages au musicien américain Jason Molina, disparu samedi

Temps de lecture : 2 min

Magnolia Electric Co., en 2005. Jason Molina est au centre. Dylan Long.
Magnolia Electric Co., en 2005. Jason Molina est au centre. Dylan Long.

Le musicien américain Jason Molina, leader des groupes Songs: Ohia et Magnolia Electric Co., est mort, samedi 16 mars, à l'âge de 39 ans. Son décès a été annoncé lundi par son label, Secretly Canadian, qui pleure «la voix sans pareille» de celui qui avait publié, sous différents alias, près de vingt albums, dont le superbe Magnolia Electric Co. (2003).

Sur le web français, il faut notamment les hommages que lui rendent Joseph Ghosn («un Neil Young pour nous autres, ceux de la génération des illusions mortes nées. [...] Il vaut tout le reste, trois de ses accords suffisent à remplir une vie»), Rock My Days («Je ne comprends toujours pas comment un type qui semblait si ordinaire a pu faire une musique si extraordinaire. [...] Il n’avait que sa banalité à offrir en armure. C’était une espèce de bourrin aimable ou de poète pouilleux») ou I Left Without My Hat («S'il y a bien un artiste qui mettait de l'âme dans sa musique, c'est bien lui»). Le journaliste de Libération Sophian Fanen, qui signe sa nécrologie, a également compilé une playlist de ses plus belles chansons.

Slate.fr

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters