CultureCulture

Ennio Morricone ne veut plus travailler avec Quentin Tarantino

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 16.03.2013 à 11 h 06

Ennio Morricone lors du festival de Berlin, le 12 février 2013. REUTERS/Thomas Peter.

Ennio Morricone lors du festival de Berlin, le 12 février 2013. REUTERS/Thomas Peter.

«Je ne veux plus travailler avec Quentin Tarantino Ennio Morricone ne s'est pas montré tendre avec l'auteur de Django Unchained lors d'une conférence donnée aux étudiants du master de musique, cinéma et télévision de l'université romaine LUISS, selon des propos rapportés par l'agence italienne Ansa.

Le compositeur a reproché au réalisateur de choisir la musique de ses films «sans cohérence» et a expliqué que son morceau pour Django Unchained, Ancora Qui, avait été composé avant tout pour la chanteuse italienne Elisa Toffoli, davantage que pour Tarantino. Il a aussi fait part de ses réserves globales concernant Django: «A vrai dire, il ne m'a pas beaucoup plu, il y a trop de sang.»

Selon le quotidien Il Giornale, qui relate également la conférence, Morricone reproche notamment à Tarantino d'avoir choisi un «mauvais arrangement» de la chanson, «sans sensibilité ni respect». Dans des propos cités par la Stampa, le musicien rappelle que Tarantino avait déjà voulu le faire travailler sur Inglourious Basterds mais qu'il ne lui avait pas laissé de temps pour que cela se concrétise, le film devant être prêt pour Cannes. Le compositeur avait auparavant refusé de travailler sur Pulp Fiction.

Depuis les deux volets de Kill Bill, Tarantino a inclus dans ses films des morceaux composés par Morricone pour une douzaine de longs-métrages: La Mort était au rendez-vous, Le Bon, la brute et le truand, El Mercenario, Pour une poignée de dollars, Navajo Joe, Le Chat à neuf queues, L'Oiseau au plumage de cristal, Colorado, Allonsanfan, La Bataille d'Alger, Les Cruels, Sierra Torride, L'Assaut des jeunes loups...

Morricone / Tarantino by Jean-Marie Pottier on Grooveshark

Les morceaux d'Ennio Morricone utilisés dans des films de Quentin Tarantino

La version italienne de l'International Business Times, qui relaie les propos de Morricone, rappelle que Tarantino est connu pour mélanger différents styles musicaux dans ses films, et que Django alterne par exemple entre hip-hop, soul et compositions du musicien argentin Luis Enriquez Bacalov. «Une bande-son qui a fait partie, en général, des éléments les plus appréciés du film», ajoute le journal, «mais Morricone a évidemment l'autorité et l'expérience incontestées pour faire valoir son point de vue».

Le blog MovieTalk de Yahoo! souligne que les deux hommes «ont paru entretenir des relations cordiales dans le passé» et que, quand le festival du film de Rome a décerné un prix honorifique à Tarantino en janvier, c'est Morricone qui le lui a remis.

On laissera la conclusion, absolument parfaite, au site Vulture:

«On dirait qu'un duel est en vue, et ils ont la personne idéale pour le mettre en musique.»

J.-M.P.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte