CultureCulture

Cinéma: avec «Bling Ring», Sofia Coppola a-t-elle fait un «Spring Breakers» en mode found footage?

Forrest Wickman, mis à jour le 09.03.2013 à 11 h 15

A première vue, Bling Ring ressemble à une version moins sensationnelle du Spring Breakers d'Harmony Korine, sorti cette semaine en France.

Dans les deux films, on a des anciennes enfants-stars qui jouent des jeunes femmes se mettant à voler pour financer un style de vie festif.

Echangez Selena Gomez et Vanessa Hudgens contre Emma Watson, échangez la musique de Skrillex pour celle de Sleigh Bells (ici on entend Crown on the Ground), et échangez des bikinis fluos contre des sacs à main de designers, et vous obtenez ce teaser de Bling Ring.

Mais il y a plusieurs raisons importantes qui font que Bling Ring devrait se détacher de Spring Breakers. D'abord, le film est écrit et réalisé par Sofia Coppola, responsable ces dernières années de certains des meilleurs portraits cinématographiques de jeunes femmes –et plus spécifiquement des jeunes femmes privilégiées comme celles qu'on voit dans cette vidéo– dans des films comme Virgin Suicides ou Marie Antoinette.

D'autre part, le film est basé sur une histoire vraie, une histoire dont même le New York Times a dit qu'elle avait toujours été destinée à une adaptation cinématographique (l'histoire du «Bling ring» est aussi devenue un téléfilm de Lifetime en 2011).

En 2008, le domicile de Paris Hilton est cambriolé à hauteur de deux millions de dollars (1,5 million d'euros) en bijoux, liquide, et vêtements. Peu de temps après, d'autre stars –dont Lindsay Lohan, Megan Fox, Orlando Bloom, et Ashley Tisdale (la méchante de High School Musical)– rapportaient également que leur maison avait été cambriolée, les délestant de centaines de milliers de dollars en biens luxueux.

Comme si cela ne suffisait pas, les voleurs adolescents utilisaient des sites comme TMZ [le célèbre site people qui a entre autres annoncé la mort de Michael Jackson–NDT] et celebrityaddressaerial.com pour faire leurs repérages. En plus, comme l'a dit un des avocats, ces criminels ressemblaient «au casting de Twilight». Après leurs coups, ils se rendaient dans des boîtes d'Hollywood comme Le Deux ou Miyagi, exactement comme on peut le voir dans le teaser du film.

La vidéo indique également une possible surprise dans l'approche de Coppola: si l'on croit les noms de fichier et les timecodes qu'on voit défiler en bas de l'écran, on est face à du found footage [ce style où le film est censé avoir été tourné par ses personnages –NDT], comme dans tant de films d'horreur, de policiers ou de superhéros récents, et même dans un autre film d'ados.

Bien sûr, il est difficile d'imaginer comment certains de ces plans auraient pu être filmés, comme c'est si souvent le cas avec ces films, et il est probable que beaucoup de spectateurs commencent à être fatigués de cette mode. On ne peut pas être certains que les timecodes défileront pendant tout le film, comme ils le font ici. Mais qui sait. Le choix fait sens vu l'histoire: comme un des avocats l'a dit, le Bling Ring semblait aimer l'attention des caméras.

Forrest Wickman

Traduit par Cécile Dehesdin

Forrest Wickman
Forrest Wickman (48 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte