Culture / Culture

Festival de Cannes: quel est le président-type?

Temps de lecture : 2 min

Steven Spielberg vient d'être nommé président du jury du prochain Festival de Cannes. Et il correspond assez bien au président-type.

Steven Spielberg aux 83e Academy Awards à Hollywood, California, le 27 février 2011. REUTERS/Lucas Jackson
Steven Spielberg aux 83e Academy Awards à Hollywood, California, le 27 février 2011. REUTERS/Lucas Jackson

Homme, américain, réalisateur, 66 ans: Steven Spielberg est un président du jury du Festival de Cannes plutôt dans la moyenne. Nommé officiellement ce 28 février, il succède d'ailleurs à un homme, réalisateur également, qui était encore plus proche de la moyenne avec ses 59 ans: l'Italien Nanni Moretti.

Car le président-type du jury du Festival est un homme (57 hommes pour 9 femmes dans l'histoire de la compétition cannoise) d'âge mûr: 58 ans en moyenne.

Le jury s'est parfois amusé avec des écarts (un pic à 76 ans avec René Clair en 1974; un record de jeunesse à 32 ans pour Sophia Loren en 1966), mais c'est une rareté.

Le président est aussi très souvent réalisateur —ce qui ne paraît pas si fou pour le plus grand festival de cinéma mondial. Mais il y a presque la même proportion de président(e)s écrivain(e)s –surtout au début du Festival: le dernier écrivain à présider le festival fut William Styron, en 1983– que de président(e)s comédien(ne)s.

Et bien sûr, les Français ont la préférence. Sur 66 éditions du Festival, 28 ont été présidées par des Français.

Roman Polanski ne le sait peut-être pas, mais c'est lui, le président moyen du jury. Ou du moins le fut-il en 1991, lorsque, à 58 ans, réalisateur de nationalité française (et polonaise), il présida le jury de la 44e édition de l'événement. Sans compter qu'à l'époque il n'avait pas encore été gratifié d'une Palme d'Or (pour Le Pianiste, en 2002): il aurait dérogé à son statut de président moyen. Sur les 31 réalisateurs qui ont présidé le jury, seuls onze sont lauréats de la Palme, qu'ils avaient tous, sauf Polanski, obtenu avant de présider.

C.P.

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

«Roubaix, une lumière», territoire de la douceur

«Roubaix, une lumière», territoire de la douceur

Le nouveau film d'Arnaud Desplechin accompagne le travail d'un flic dans une ville violente et construit la possibilité d'un autre regard sur une réalité jamais édulcorée ni simplifiée.

Fausses couches, accidents et morts, l'autre facette de Woodstock

Fausses couches, accidents et morts, l'autre facette de Woodstock

L'image d'un festival Flower Power est un mythe qui occulte son côté destructeur.

Au Liban, l'inquisition gagne du terrain (et c'est inquiétant)

Au Liban, l'inquisition gagne du terrain (et c'est inquiétant)

Mashrou'Leila, un groupe de rock pro-LGBT, a vu son concert annulé cet été à Byblos à la suite des critiques du clergé, suscitant l'indignation de la société civile et des ONG.

Newsletters