« article précédent

article suivant »

La Suède, l'arène du design

Chaque mois de février, la capitale suédoise nous donne un cours magistral de design. En images, ce qu'il ne fallait pas manquer de la Stockholm design week.

F-A-B chair, copyright studio Färg & Blanche

Ici, on fait cuire les fauteuils, on habille et déshabille sa chaise comme une poupée Barbie et on croque dans l'abat-jour. On fabrique des luminaires avec de la toile de tente, ou des panneaux acoustiques beaux comme des jouets pour bureau. De la fantaisie, mais tirée au cordeau. La Stockholm design week décline, autour du plus important rendez-vous professionnel consacré au design scandinave, une pléiade d'événements. En marge de la « Stockholm Furniture & Light Fair », designers et architectes ouvrent leurs showrooms et ateliers, les expositions fleurissent, des magasins éphémères proposent une sélection d'objets qu'en jargon parisien on qualifierait de «pointu» —les Suédois, eux, parlent d'objets «inspirants et bien conçus».

Majoritairement venus de Suède, du Danemark, de Norvège et de Finlande, les exposants de cette 62e édition sont l'illustration d'une industrie en renouvellement: sans se départir de son souci d'authenticité, le design scandinave innove et explore de nouveaux procédés, détourne les matériaux, réinterprète le patrimoine, accompagne l'évolution sociétale et rend le «pratique» séduisant.

Panorama illustré d'une design week dotée d'une touche d'humour très frais, cela va de soi.

Fauteuil EMMA, copyright studio Färg & Blanche/Gärsnäs

Ce petit fauteuil au motif «pointe de diamant» cache un secret de fabrication: son dossier n'a pas de structure. Fredrik Färg et Emma Hedberg, du studio Färg & Blanche, procèdent en cuisant le feutre de laine épais, garni de mousse et cousu à la main. Rigidifié à la cuisson, il est aussi solide que n'importe quel siège, mais plus léger. Le fauteuil EMMA s'inspire d'un modèle traditionnel, et célèbre les 120 ans de la marque suédoise Gärsnas.

F-A-B chair, copyright studio Färg & Blanche

Il y a deux ans, Fredrik Färg et Emma Marga Blanche (le «nom de scène» de la designer rend hommage à ses grands-mères suédoise et française) mettaient en scène une exposition digne d'une production de Tim Burton. L'an dernier, ils faisaient surgir un bar peuplé d'étranges créatures au cœur de la Furniture Fair. En 2013, Färg & Blanche présentent la chaise F-A-B, qu'on habille selon les besoins ou envies. Nue, en jupe fourreau, ou en tenue d'apparat, elle renouvelle avec humour la tradition du fauteuil à châssis du XVIIIe siècle, qui arborait tour à tour garniture d'été ou d'hiver.

Exposition Glass Elephant, copyright Dezeen

L'exposition Glass Elephant mettait en scène, dans les sous-sols du musée Östasiatiska sur Skeppsholmen, les délicates créations des studios WhatswhatNote Design, Massproductions ou des designers Johannes Carlström, Simon KlenellAnn Wåhlström et Åsa Jungnelius aux prises avec des robots finalement animés de bonnes intentions: l'un allumait ou éteignait une lampe, l'autre époussetait à l'aide d'un plumeau noir les flancs de verre bombés... Fantasia au musée des antiquités est-asiatiques. 

Spike Chair, copyright A. Lervik & Gallery Pascale

Ceci est une chaise. Au premier coup d'œil, on ne peut s'empêcher d'y voir une réminiscence scandinave du lit de fakir, qu'on imagine peu confortable. C'est la réflexion que j'ai faite à son designer, Alexander Lervik. Solennel, il m'a répondu : «Pourtant, elle l'est.» Une base de métal fait office de socle, dans lequel sont plantés 60 pics d'acier recouverts de bois, dont l'extrémité présente un contour légèrement courbe et ergonomique.

J'ai testé : confortable, mais peu commode. La Spike Chair exige de la tenue - on la conseillerait aux parents désireux de rééduquer un ado avachi.

Suspension Tent, copyright A.Lervik, J. Carpner, Zero

Petite lampe Lumière au chocolate, copyright A.Lervik

Alexander Lervik a également imaginé la suspension Tent Light, en collaboration avec Johan Carpner, pour la marque Zero. Réalisée dans un textile d'extérieur, résistant et léger, qui possède également de bonnes qualités acoustiques, elle s'installe aussi facilement qu'une tente «pop-up», m'assure son concepteur. Comme Alexander avait bien travaillé, il s'est diverti le temps de mettre au point la Lumière au Chocolate (sic): l'ampoule fait doucement fondre l'abat-jour de chocolat. Un point c'est tout.

Snow Mountains, Oki Sato / Nendo, copyright Stockholmsmässan

Pour la 10e année consécutive, la Stockholm Furniture & Light Fair avait un invité d'honneur: après Paul Smith, Naoto Fukasawa, Konstantin Grcic, Giulio Cappellini ou encore la française Inga Sempé, c'est à Oki Sato, fondateur du studio Nendo, qu'on a confié la réalisation du traditionnel lounge à l'entrée du salon. Les visiteurs pouvaient s'égarer dans les «montagnes» enneigées (réalisées à partir de feuilles de mousses découpées et étirées) au sein desquelles se cachaient les meubles du designer japonais.

Collection Airberg, copyright J.-M. Massaud/OFFECCT

Le designer français Jean-Marie Massaud est un collaborateur de longue date de la marque OFFECCT. A l'occasion de la Stockholm design week, le showroom d'OFFECCT consacrait une exposition au designer, qui présentait plusieurs nouveautés conçues et développées avec la firme suédoise. La collection d'assises Airberg évoque «des icebergs qui seraient remplis d'air». En réalité, de solides sofas et fauteuils emplis d'une matière de rembourrage dense et flexible, aux lignes asymétriques peu conventionnelles.

Lampe Silo, copyright Note/Zero

Le studio de design Note s'est amplement illustré dans les domaines du design produit et de l'architecture intérieure depuis sa création en 2008. Les trublions viennent de présenter un nouveau luminaire créé pour la marque ZERO: la minimaliste suspension Silo tire son nom du traditionnel silo à grains, dont ses lignes s'inspirent.

Lampe Vinge, copyright Note/Örsjö Belysning

Pour Örsjö Belysning, Note design studio signe une autre lampe – à poser, cette fois: Vinge. Entre l'abat-jour de verre soufflée et la base conique en métal, une petite manette pensée comme un élément décoratif s'actionne à 180°, permettant de régler la luminosité.

Panneaux acoustiques Dezibel, copyright Note/ Zilenzio

Autre création des Note, la série de panneaux acoustiques Dezibel pour la marque suédoise ZilenZio. Les panneaux, fabriqués à base de bois reconstitué à haute densité fibreuse et tendus de tissu, sont disponibles fixés sur pieds, pour séparer les espaces, ou à suspendre comme un élément décoratif.

Système de cadre Epaulette, copyright  Ida Noemi et Caroline Olsson

Esthétique et pratique, le système de cadre « Epaulette », en français dans le texte, mis au point par les designers Ida Noemi et Caroline Olsson offre une grande flexibilité. L'usage de coins en cuivre permet de régler les mesures de son cadre à l'envi.

Peek-a-boo, université de Göteborg

Comme chaque année, la «Greenhouse» s'arpente avec ferveur: ce «carré de jeunes pousses» présente les réalisations de designers émergents, travaux de fin d'années d'étudiants, et autres futures stars du design international (Il y a moins de dix ans, on pouvait y croiser Oki Sato, l'invité d'honneur 2013). L'ensemble est soumis à la sélection d'un jury composé de professionnels réputés, comme l'agence TAF architecture, le consultant et entrepreneur David Carlson ou le designer Matti Klenell.

 Le projet Peek-a-boo  des étudiants en Master «Child Culture Design» de l'école de design de l'université de Göteborg – unique programme consacré au design de produits et d'espaces pour les enfants.

Coussin Armadillo, copyright Heleen Sintobin

Heleen Sintobin (université d'Oslo) s'inspire des écailles du tatou pour son coussin-assise Armadillo : les petites pièces de cuir cousues entre elles assurent flexibilité et s'impriment de « la trace de l'utilisateur. »

(Pinus Pinaster, cloches à fromage, plateaux et suspensions, copyright Fabien Barrero-Carsenat)

Récemment diplômé de l'école de design de Saint-Etienne, le français Fabien Barrero-Carsenat explore pour son projet Pinus Pinaster les possibilités offertes par la résine de pin, et crée des cloches à fromage, des suspensions et autres plateaux.

 

Tapis Soft Island, copyright Kaja Solgaard

«D'apparence rugueuse, mais en réalité agréable et chaleureux, comme les nordiques!» dit de son tapis Soft Island la designer norvégienne Kaja Solgaard, du studio de design North Identity.

Elodie Palasse-Leroux

0 réaction

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte