Culture

Trailer est-il? Dead Europe, plongée dans l'enfer grec

Temps de lecture : 2 min

Sur fond de manifs anti-austérité, un photographe australien débarque en Grèce pour affronter son passé.

Cheese - DR
Cheese - DR

Si en lisant le titre de la présente chronique, vous pensiez tomber sur un documentaire plombant sur la dette grecque ou la crise de l'euro ou encore les conseils en tzatzíki de Geórgios Papandréou, détrompez-vous, c'était un leurre!

Rien de plus qu'une bonne vieille technique de briscard du web pour attirer via Google les 38 internautes français intéressés par ce type de sujets.

En vérité, Dead Europe, notre film du jour, est un drame anglo-australien avec une certaine tonalité fantastique à en juger par ses premières images.

L'histoire, qui transpire la joie de vivre, est la suivante: un jeune photographe australien débarque en Grèce, son pays d'origine, pour y déposer les cendres de son père mort. Oui, on précise que son père est mort et qu'il s'agit donc des cendres issues de sa crémation, d'aucuns auraient peut-être pensé que le héros transportait les cendres d'une Marlboro fumée par son père, ce qui serait, soyons clairs, un bien étrange motif de voyage.

Arrivé dans une Grèce secouée par les manifs anti-austérité que l'on voit dans le film, notre héros un peu fêtard sur les bords découvre qu'un sombre secret de famille impliquant son père et un jeune garçon juif vaut à sa lignée d'être considérée comme «maudite». Pas cool.

Tiré d'un livre de Christos Tsiolkas, écrivain australien d'origine grecque, le film a été qualifié par le Guardian de «film d'horreur historique». On le doit au metteur en scène Tony Krawitz dont c'est le deuxième long après Jewboy sorti en France en 2007, et aux producteurs de Shame et Animal Kingdom, autre film australien remarquable et moment fort de l'année 2010. Notons la présence au casting du Français Jean-François Balmer qui n'assure hélas pas pour autant au film une distribution dans l'Hexagone.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Alexandre Hervaud

Newsletters

Deux épouses mortes, un rockeur blanchi: Jerry Lee Lewis est-il si innocent?

Deux épouses mortes, un rockeur blanchi: Jerry Lee Lewis est-il si innocent?

Mythe du rock'n'roll, Lewis est avant tout un homme d'une violence terrible. En 1983, sa quatrième femme, Shawn Michelle Lewis, est retrouvée morte à leur domicile. Un décès mystérieux, une enquête bâclée, et des soupçons qui pèsent fortement sur celui que tout le monde surnomme The Killer.

Comment écrire un roman quand on n'a pas d'histoire à raconter?

Comment écrire un roman quand on n'a pas d'histoire à raconter?

Un scénariste et romancier répond.

L'organisation du Super Bowl demande aux danseurs et danseuses de travailler gratuitement

L'organisation du Super Bowl demande aux danseurs et danseuses de travailler gratuitement

De l'exploitation en bonne et due forme, qui concerne avant tout les artistes afro-américains.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio