Culture

Jérôme Ferrari remporte le Prix Goncourt 2012 avec «Le Sermon sur la chute de Rome»

Temps de lecture : 2 min

Jérôme Ferrari en 2010. Wikimedia commons
Jérôme Ferrari en 2010. Wikimedia commons

Le prix Goncourt 2012 a été attribué, au deuxième tour, à Jérôme Ferrari pour Le Sermon sur la chute de Rome (Actes Sud).

Les autres ouvrages sélectionnés pour le prix 2012 étaient: Patrick Deville pour Peste & choléra (Seuil), Joël Dicker pour La Vérité sur l'affaire Harry Quebert (Fallois) et Linda Lê Lame de fond (Bourgois).

Dans Le Sermon sur la chute de Rome, Jérôme Ferrari narre la vie d'un bar dans un village corse, en train de connaître une mutation profonde sous l’impulsion de ses nouveaux gérants.

Le palmarès a été proclamé à la mi-journée chez Drouant, célèbre restaurant parisien, en même temps que celui du Renaudot, qui a été attribué, au dixième tour à Scholastique Mukasonga pour Notre-Dame du Nil (Gallimard).

Jérôme Ferrari est également dans la sélection de l'Interallié, décerné le 14 novembre.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

En 2011, le prix Goncourt avait couronné Alexis Jenni pour son premier roman, L'Art français de la guerre (Gallimard).

Newsletters

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

Le film d'Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter invente un émouvant dispositif visuel et sonore pour faire éprouver le gouffre ouvert par les phénomènes migratoires actuels. Celui de Simone Bitton chemine parmi les traces d'un monde disparu, qui interroge le présent.

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio