Culture / Filigrane

«Cinquante nuances de Grey»: le live-blog du best-seller érotique

Temps de lecture : 2 min

«Fifty shades of Grey», le roman au succès incroyable aux Etats-Unis et en Angleterre sort chez nous en VF, lisez-le avec Slate.

Bondage / Mickamato via Flickr CC License By
Bondage / Mickamato via Flickr CC License By

Ca y est, le bestseller américain Fifty shades of Grey paraît en français ce mercredi 17 octobre, sous le triste titre de Cinquante nuances de Grey (triste titre parce qu’il perd le double-sens de la VO, Grey étant à la fois le nom de famille du héros et la couleur grise), aux éditions JC Lattès.

On ne sait pas encore si le livre fera le même carton chez nous qu’aux Etats-Unis, où il est pour la 32e semaine consécutive dans la liste des best-sellers compilée par le New York Times.

Et c’est une bonne occasion pour tenter un nouveau format sur Slate, le live-bloguing de livres. (Et ça me permettra aussi de penser à autre chose qu’aux élections américaines et de potentiellement réaliser mon rêve secret d’aller lire à voix haute 50 nuances dans l'émission de D8 Voyage au bout de la nuit).

Le premier billet, «Chapitres 1 à 5: Anastasia Steele, pire narratrice au monde», est ici

Le deuxième billet, «Chapitres 6 à 10: arrêtez avec le "mommy porn" ou je tue un chaton», est là

Si vous n’en avez encore jamais entendu parler, je vous conseille de commencer par faire un tour sur cette critique de Bérengère Viennot et celle-ci de Jean-Marc Proust (vous apprendrez en plus des détails croustillants sur ses émois adolescents), histoire de vous familiariser avec l’histoire, et puis, bien sûr, d’aller acheter / emprunter le livre.

A partir de mercredi, on discutera ensemble de Cinquante nuances: ce livre est-il si mal écrit, et son succès est-il un signe de l’arrivée de la fin du monde? L’érotisme est-il soluble dans la traduction? Anastasia et Christian sont-ils les personnages principaux les plus insupportables de l’histoire de la littérature? Que penser du terme «mommy porn» (porno de maman) utilisé pour le décrire? Et le sexe, bordel, le sexe!?

On ne change pas une couv' qui gagne

Entrez avec moi dans le monde de Cinquante nuances de Grey (ou tombez-y à quatre pattes telle Anastasia lors de sa rencontre avec Christian)!

On commence mercredi avec les cinq premiers chapitres du livre (promis, ça se lit vite, c'est pour ça qu'on le live). Si vous avez déjà lu la VO, n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires ci-dessous.

Cécile Dehesdin

Cécile Dehesdin Rédactrice en chef adjointe

Newsletters

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

Le gentil film-catalogue de Marie-Castille Mention-Schaar, qui sort opportunément à quatre jours de la fête des mères, évite avec souplesse toute forme de prise de position politique.

Twin Peaks, le retour: la plus grande série du monde, du cosmos et de l'univers tout entier

Twin Peaks, le retour: la plus grande série du monde, du cosmos et de l'univers tout entier

[BLOG You Will Never Hate Alone] Je n'attendais rien des nouveaux épisodes de la série culte et j'étais un âne de penser de la sorte.

Newsletters