Filigrane / Culture

Pourquoi les librairies ne seront jamais obsolètes

Temps de lecture : 2 min

The Mindy Project est une nouvelle série plutôt sympathique créée et jouée par Mindy Kaling (vous savez, celle qui joue la meilleure copine de Natalie Portman dans Sex Friends?) qui n'a rien avoir avec la littérature mais plutôt avec la drague.

Reste que dans le deuxième épisode de la toute fraîche première saison, Mindy (c'est donc le nom du personnage comme de l'actrice) va dans une librairie. Elle dit:

«Comme toute personne qui se rend dans une librairie, je n'étais pas là pour acheter des livres; je fais ça sur internet, je bénéficie d'une réduction de 50%, livraison gratuite et aucun frais.»

Dit comme ça, forcément... Ca paraît cohérent.

Ensuite elle ajoute:

«Mais cette fois-ci j'ai fait une exception, parce que s'il y a bien une chose à laquelle je ne peux pas résister, c'est un joli tote bag».

Puis évidemment, elle rencontre un mec, avec qui elle cumule ses achats pour avoir le tote bag (3 livres achetés, un tote bag offert) et ils s'en vont manger des yahourts glacés.

Ce qui est fou c'est que même si les gens ne veulent pas acheter de livres, ils vont dans les librairies, d'après le discours de Mindy. Les gens s'y sentent bien. C'est rassurant une librairie, c'est confortable, les gens ont l'air intelligents. Donc les librairies mourront peut-être, on verra, mais jusqu'à leur mort, elles ne seront jamais obsolètes, elles serviront toujours à avoir l'air cool, acheter des tote bags, et à vous mener sur la route des yahourts glacés.

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

Marc Levy ou le roman de la Saint-Valentin

Marc Levy ou le roman de la Saint-Valentin

Il n'y a pas que les confiseurs qui pensent à vous le 14 février: les écrivains et les éditeurs aussi.

Pourquoi la France a plébiscité Fifty Shades of Grey?

Pourquoi la France a plébiscité Fifty Shades of Grey?

Selon le New York Times, Cinquante Nuances de Grey n'aurait pas dû fonctionner en France. Le roman dit de «mommy porn» d'E.L. James aurait dû nous décevoir, rester dans un coin poussiéreux des librairies, être pilonné à la fin. Or c'est un carton:...

J.-B. Pontalis est mort, reste le silence

J.-B. Pontalis est mort, reste le silence

Jean-Bertrand Lefèvre-Pontalis, philosophe, psychanalyste, écrivain et éditeur est mort. Dans la nuit du 14 au 15 janvier, 89 ans jour pour jour après le 15 janvier 1924 qui l'avait vu naître. ...

Newsletters