Filigrane / Culture

Que disent les dédicaces des écrivains?

Temps de lecture : 2 min

Pen&book par Jain Basil Aliyas, LicenseCC by

«Les noms des dédicataires de la plupart des grands livres sont oubliés. Ils révèlent pourtant de belles histoires» estime Le Figaro, qui consacre un article aux dédicaces, alors que paraît un livre sur le sujet: De Baudelaire à Modiano: à qui sont dédiées les grandes oeuvres?, de Macha Séry.

«L'histoire est ancienne: déjà les troubadours adressaient à leur dame une strophe rimée, la tornada. En marge de l'œuvre, à son seuil, la dédicace est à la fois un don, une offrande (pour le donneur) et une consécration (pour l'élu)», explique Le Figaro.

Ces élus sont de tous types. Des amis souvent, comme Gaston Calmette, à qui Marcel Proust dédie Du côté de chez Swann: «à M. Gaston Calmette. Comme un témoignage de profonde et affectueuse reconnaissance». Ou comme André Gide, «dédicataire» (c'est le mot) de Paul Valéry qui lui dédie son long poème La Jeune Parque, avec ces mots:

«À André Gide. Depuis bien des années j'avais laissé l'art des vers: essayant de m'y astreindre encore, j'ai fait cet exercice que je te dédie. 1917

Mais il peut s'agir de dédicaces politiques, ou encore à des défunts. Bien sûr les amant(e)s ne sont pas en reste. Le Figaro raconte:

«La plus belle histoire d'amour littéraire est celle d'Albert Cohen. En 1930 paraît Solal, précédé d'un mystérieux: «À sa mémoire.» Il s'agit en fait, et on l'apprendra bien plus tard, d'Yvonne Imer, décédée brutalement deux semaines après leurs fiançailles, en 1929. Un demi-siècle plus tard, Cohen avouera: «Les livres appartiennent aussi à ceux qui les ont vus naître. Yvonne a été la mère de Solal.»

C.P.

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

Marc Levy ou le roman de la Saint-Valentin

Marc Levy ou le roman de la Saint-Valentin

Il n'y a pas que les confiseurs qui pensent à vous le 14 février: les écrivains et les éditeurs aussi.

Pourquoi la France a plébiscité Fifty Shades of Grey?

Pourquoi la France a plébiscité Fifty Shades of Grey?

Selon le New York Times, Cinquante Nuances de Grey n'aurait pas dû fonctionner en France. Le roman dit de «mommy porn» d'E.L. James aurait dû nous décevoir, rester dans un coin poussiéreux des librairies, être pilonné à la fin. Or c'est un carton:...

J.-B. Pontalis est mort, reste le silence

J.-B. Pontalis est mort, reste le silence

Jean-Bertrand Lefèvre-Pontalis, philosophe, psychanalyste, écrivain et éditeur est mort. Dans la nuit du 14 au 15 janvier, 89 ans jour pour jour après le 15 janvier 1924 qui l'avait vu naître. ...

Newsletters