Culture

«Happy together», latin lovers [épisode 16]

Temps de lecture : 2 min

L'été dernier, Slate vous avait proposé un tour de France des films de vacances, de Tati à Podalydès en passant par Rohmer. Cette année, nous avons cassé notre tirelire pour vous offrir un tour du monde en vingt-et-une destinations, autant de films et quelques bons conseils de vacances au passage. Seizième épisode en Argentine avec Happy together, de Wong Kar-wai (1997).

L’histoire

Lai et Ho, deux amants, quittent Hong-Kong pour l’Argentine. Alors que déjà ils ne cessaient de se quitter et «repartir à zéro», à chaque fois. Mais les difficultés du déracinement s’ajoutent aux difficultés du couple et leur but premier, atteindre les chutes d’Iguaçu à deux, semble toujours s’éloigner.

Le lieu

Argentine, dont Buenos Aires.

Ce que j’en pense

Happy together, moins glamour que In the mood for love ou 2046, est pourtant le chef d’œuvre amoureux de Wong Kar-wai. Erotique et sensuel, le film du réalisateur hongkongais dépeint merveilleusement une histoire passionnelle, où deux êtres affamés l’un de l’autre ne peuvent connaître la satiété ni la satisfaction.

Aussi perdus géographiquement qu’émotionnellement, les deux interprètes sublimes sont portés par la finesse de Wong Kar-wai dans les recoins âpres de l’amour destructeur. L’éclatante photographie, presque saturée, du film rend Buenos Aires et ses âmes errantes belle comme jamais, onirique et puissante. Aux antipodes d’Hong-Kong, elle en devient le négatif.

La réplique qui donne l’ambiance des vacances

«Il se trouve que les gens seuls sont tous les mêmes.»

Le conseil

Les réponses à vos problèmes ne se trouvent certainement pas de l’autre côté du globe.

A. L.

Newsletters

«Le Coup d'état d'urgence», ou comment la France a fait du citoyen un «sujet virus»

«Le Coup d'état d'urgence», ou comment la France a fait du citoyen un «sujet virus»

Nous publions les bonnes feuilles du nouvel ouvrage de l'avocat pénaliste Arié Alimi, qui revient sur le premier état d'urgence sanitaire de l'histoire de France.

Six livres méconnus de Roald Dahl

Six livres méconnus de Roald Dahl

Considérés comme des classiques, «Charlie et la chocolaterie» ou «Matilda» sont souvent réédités et adaptés au cinéma. Mais l'œuvre de l'écrivain jeunesse ne s'arrête pas là.

«Mourir d'aimer», la prof et la ligne blanche

«Mourir d'aimer», la prof et la ligne blanche

Le film d'André Cayatte, sorti il y a cinquante ans, retraçait la trajectoire de Gabrielle Russier, professeure condamnée pour avoir entamé une liaison avec l'un de ses élèves.

Newsletters