Culture

«L’homme qui en savait trop», l’espion qui mourait [épisode 10]

Temps de lecture : 2 min

L'été dernier, Slate vous avait proposé un tour de France des films de vacances, de Tati à Podalydès en passant par Rohmer. Cette année, nous avons cassé notre tirelire pour vous offrir un tour du monde en vingt-et-une destinations, autant de films et quelques bons conseils de vacances au passage. Dixième épisode au Maroc avec L’homme qui en savait trop, d’Alfred Hitchcock (1954).

L’histoire

Le docteur Ben McKenna, sa femme et son fils vont passer des vacances à Marrakech après avoir assisté à une conférence à Paris. A leur arrivée, ils rencontrent un Français (Daniel Gélin), bien curieux à leur égard. Le lendemain, ce dernier est assassiné en plein marché et, avant de succomber, donne des informations à McKenna sur un meurtre qui doit se produire à Londres dans les prochains jours.

Le lieu

Marrakech, Maroc, puis Londres, Angleterre.

Ce que j’en pense

L’homme qui en savait trop est un film typique d’Hitchcock. Monsieur tout le monde se retrouve dans un complot d’envergure, comme dans La mort aux trousses ou Fenêtre sur cour, et endosse le rôle du héros malgré lui. Le talent narratif du maître du suspense est ici à son apogée: il mène sa tortueuse intrigue en tenant le spectateur en haleine jusqu’à la dernière seconde, dans une scène mythique et fabuleuse au Albert Hall à Londres. Haletant, ce remake d’un film déjà réalisé par Hitchcock avec Peter Lorre, est également une leçon pour ceux qui veulent comprendre comment musique (la partition de Bernard Herrmann est sans faute) et cinéma peuvent se sublimer l’un l’autre. Un des films de «Hitch» les plus marquants.

La réplique qui donne l’ambiance des vacances

«Je sais que nous sommes dans Marrakech la mystérieuse, mais nous n’allons pas en perdre l’esprit, n’est-ce pas?»

Le conseil

En vacances, évitez les étrangers trop curieux, et ne confiez pas vos enfants à des gens qui n’ont pas d’autre garantie à vous offrir que leur courtoisie.

A.L.

Newsletters

«Parks and Recreation» est la série feel good dont nous avons besoin

«Parks and Recreation» est la série feel good dont nous avons besoin

La série culte est enfin disponible en France, et elle n'aurait pas pu tomber à un meilleur moment.

«The Crown», saison 4: ce qui est vrai, ce qui est faux

«The Crown», saison 4: ce qui est vrai, ce qui est faux

La dernière saison des aventures de la famille royale est tirée de faits réels. Mais pas que.

2020 a été si chaotique que l'Oxford Dictionary a choisi plusieurs mots de l'année

2020 a été si chaotique que l'Oxford Dictionary a choisi plusieurs mots de l'année

En temps normal, seul un terme est désigné par le dictionnaire britannique pour résumer l'année écoulée.

Newsletters