Le tour du monde des films de vacancesCulture

«Vicky Cristina Barcelona», le conte moral espagnol d'Allen [épisode 3]

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 18.07.2012 à 15 h 13

L'été dernier, Slate vous avait proposé un tour de France des films de vacances, de Tati à Podalydès en passant par Rohmer. Cette année, nous avons cassé notre tirelire pour vous offrir un tour du monde en vingt-et-une destinations, autant de films et quelques bons conseils de vacances au passage. Troisième épisode en Espagne avec Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen (2008).

L'histoire

Vicky (Rebecca Hall), une Américaine sur le point de se marier, et son amie Cristina (Scarlett Johansson) passent leur été en Espagne. Un soir, elles sont abordées par un peintre, Juan Antonio (Javier Bardem), récemment séparé de sa femme Maria Elena (Penelope Cruz), qui leur propose de le suivre à Oviedo...

Le lieu

Barcelone et Oviedo, en Espagne.

Ce que j'en pense

OK, il y a l'architecture de Gaudi et quelques dialogues débités en espagnol-mitraillette, mais dans la série des films «touristiques» d'Allen, Vicky Cristina Barcelona n'a pas grand-chose à voir avec le joli voyage muséal de Minuit à Paris ou l'enfilade de sketches paresseuse de To Rome With Love.

L'Espagne d'Allen se vit davantage à l'ombre des arbres et des vieilles maisons que baignée de soleil, et ne donne pas lieu à une comédie sentimentale folklorique mais, sur fond de froide voix off, à un cruel conte moral entre Rohmer et Truffaut. Une belle façon de traduire en espagnol «Ni avec toi ni sans toi» ou «Qui a deux maisons perd sa raison».

La réplique qui donne l'ambiance des vacances

« Nous passerons le week-end. Je vous ferai découvrir la ville, nous mangerons bien, nous boirons du bon vin, nous ferons l'amour...
- Qui fera l'amour à qui exactement?
- Nous trois, j'espère.»

Le conseil

Vous vous apprêtez à vous marier? Vous n'êtes pas sûre de vos sentiments? Evitez de passer un week-end avec Javier Bardem.

J.-M.P.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte